Guerre de Gequie (501-504)

Aller en bas

Guerre de Gequie (501-504)

Message  Héphaistos le Ven 16 Mar - 14:34

Année 501 :

Désireux de solidifier les frontières de la Préfecture de Messenie, les comes Palhéniens ont levé d'importantes armées tout au long de l'hiver en vue d'une attaque concentrée contre les Geques de Gequie occidentale. Leurs forces, scindées en deux armées, marchent ainsi en un mouvement de tenaille, au début du mois de Mars, pour occuper une à une, méthodiquement et avec la célèbre efficacité Palhénienne, les différentes villes et villages de Gequie. Ils ne rencontrent qu'une résistance sporadique dans la première moitié de l'année, et parviennent ainsi, dès la Mi mars, aux portes de Gerovacum, l'oppidum fortifié des Geques, dans le Sud du pays. Ce sont les forces Létusiennes qui y arrivent les premières, renforcées par les troupes de Gardecime. Toutefois, ces dernières ne cherchent pas à assiéger la place dans l'immédiat, et se contente d'occuper les différents villages environnants, coupant la forteresse de son ravitaillement. Ainsi, si aucun camp de siège n'est visible autour de la cité, c'est en réalité bien d'un siège en règle dont il s'agit.

Plus au nord, au premier avril, les troupes du Comes Gibicens rencontrent, le 8 Avril, une importante force armée, de plus de deux milles guerriers Geques qui les attendent dans le val de Furovicum, un ancien fort Romain abandonné il y a une soixantaine d'année. Elles établissent le camp, et se préparent à la bataille. Dans la nuit du huit au neuf, plusieurs échauffourées ont lieu entre les deux armées dans les forêts environnant les deux camps. Et au petit main, les deux forces, d'une puissance équivalente, s'affrontent sur le champ de bataille. Le combat dure toute la matinée, et une partie de l'après-midi. Il commence par des combats d'infanterie légère, et de harcèlement, et se poursuit par un large engagement d'infanterie lourde qui arrache de lourdes pertes aux deux camps. Hélas, en dépit de leurs forces légèrement supérieures, les troupes Romaines sont défaites, non sans arracher de sérieuses pertes aux Geques, qui doivent également battre en retraite.

Le restant de l'année est essentiellement occupé par des combats d'arrière garde dans toute la province, entre les garnisons Létusiennes occupant les villages Geques, et de petites bandes de cavaliers qui mènent des raids audacieux pour dégager des voies de ravitaillement pour Gerovacum. Toutefois, à la fin de l'année, les éclaireurs Létusiens signalent que les Furomandes, au Sud, semblent avoir mobilisé leurs propres armées ... Faut-il craindre leur intervention dans le conflit ?


Défenses de Gerovacum : 13 750
Forces de l'Armée Létusienne : 1 790 (+2500 pour neuf mois de siège)
A ce rythme, les experts estime que Gerovacum tombera dans deux ans et demi environ.

Pertes militaires :
Gibicus : 15 Compagnons et 550 Hommes libres
Aeriminius : 10 Compagnons et 300 Hommes libres
Létus : 5 compagnons et 40 Hommes libres
Gardecime : 2 Compagnons et 15 Hommes libres
Geques : 700 Hommes libres et 20 Compagnons.

Année 502 :

La guerre continue en Gequie, alors que les troupes Palhéniennes continuent leurs opérations de sécurisation de la province. Au sud, l'armée des Comes Létusiens se divise en deux : une partie remontant vers le nord pour faire la jonction avec les troupes du Guevran et d'Aeriminius, une autre maintenant sa position pour poursuivre le siège de Gerovacum. La cité semble toutefois tenir bon. Plus au nord, les deux armées font leur jonction et s'engage donc à la poursuite des Geques, lesquels se replient à travers les vallons et les forêts de Gequie, accompagnant leur retraite d'actions d'arrière garde et échauffourées avec les éclaireurs et les fourrageurs de l'Armée Palhénienne. Cela ne fait guère plus d'effets que des moucherons lancés à cent kilomètres heures contre leur cuirasse aux soldats palhéniens. Toutefois, le moral s'en ressent : les pertes subies par les groupes de fourrageurs, le manque d'information, et surtout l'obligation de manger continuellement des fruits secs, du pain rassis et du fromage pèse sur le moral des troupes. Bientôt, les Geques passent la frontière du territoire Furomandes, et c'est vers cette instant, à la mi-Mai, que l'armée principale est rejointe par les décombres des forces qui assiegeaient Gerovacum.

En effet, deux semaines plus tôt, profitant de la scission de l'armée Létusienne en deux groupes a peu prêt égaux, une importante armée Furomande, comptant quelques deux mille deux cents hommes, a déferlé sur les arrières des troupes assiégeant la forteresse de Gerovacum, et en passé la majorité au fil de l'épée, en une attaque surprise qui n'a laissé que peu de temps aux Palhéniens pour se regrouper. L'Armée Furomande a ensuite renforcé la garnison locale de cinq cent hommes, puis s'est repliée dans son territoire. Aux dernières nouvelles, elle serait en train de rejoindre l'Armée Geques afin de constituer une force suffisante pour mettre les Palhéniens en déroute. Définitivement.


Le siège de Gerovacum est levé.

Pertes militaires :
Gibicus : 35 Hommes libres
Aeriminius : 40 Hommes libres et 5 compagnons
Létus : 320 Hommes libres et 50 Compagnons
Gardecime : 205 Hommes libres et 13 Compagnons
Geques : 50 Hommes libres et 5 Compagnons
Furomandes : 85 Hommes libres et 10 Compagnons

Je n'avais pas appliquer les modificateurs au tour précédent. Les voici donc ! Les provinces 38, 39, 42, 43, 44 et 45 sont affectées par le modificateur "Guerre" pour la décennie en cours.

Année 503 :

Les Romains continuent leur avancée en Gequie, et arrivent cette année de nouveau, sous les remparts de Gerovacum, ou ils réétablissent un siège. Dans le même temps, une large campagne de propagande est initiée dans les campagnes Geques, afin de dénoncer l'invasion Furomande de la Gequie, et de promouvoir Rome comme des défenseurs et des restaurateurs de l'ordre passé. Une circonvallation est construite tandis que des bandes de fourageurs et des patrouilles s'occupent de réaffirmer le contrôle Romain sur la province. Aucune grande bataille n'est a déplorer cette année : les Geques et les Furomandes se réorganisent sur leurs arrières, et se contentent de lancer de petites échauffourées dans les campagnes, dont les pertes sont tout à fait négligeables pour les deux camps.

Défenses de Gerovacum : 14 250
Forces de l'Armée Palhénienne : 2 937 (+3 178 pour dix mois de siège)
A ce rythme, les experts estime que Gerovacum tombera dans deux ans et demi environ.
(J'ai considéré que la Gens Gibicens est aux commandes du siège. Mais il faudrait me préciser qui est votre général quand même ^^)


Année 504 :

Le siège de Gerovacum se poursuit cette année, avec notamment une attaque surprise, lancée en pleine nuit, au début du mois d'Avril par un héroïque petit commando des compagnons les plus proches du Cames Gequia Orientalis. Hélas, aussi héroïque soit cette attaque visant à ouvrir les portes de la cité, c'est un échec critique. Les dix compagnons sont massacrés, et aussitôt, voyant que les portes ne s'ouvrent pas; Flavius Gundomarus, le général en charge du siège, fait annuler l'attaque. Bien lui en a pris, car ses troupes aurait sans doute réussi à prendre la ville.
Mais elles auraient alors subit des pertes sévères, et auraient dût, moins d'un mois plus tard, affronter l'armée celte venue briser le siège de la cité.

Les deux armées sont de force a peu près équivalente, mais le terrain, laissé à l'avantage des Romains, est en outre renforcé des palissades de la circonvallation. Toutefois, l'armée Palhénienne devra composer avec la garnison de Gerocavum, laquelle risque fort de lancer une offensive au point le plus critique de la bataille. Offensive qui pourrait occuper des troupes dont la présence aurait été requise ailleurs. C'est d'ailleurs ce que la dite garnison ferra ... Sans grand succès.

En effet, la bataille est une victoire héroïque pour les troupes romaines, qui perdent à peine 15% de leurs effectifs, pour 70% de l'armée ennemi tuée ou capturée. Elle est ouverte par une attaque audacieuse, mais sans succès, de tirailleurs celtes sur les premières lignes romaines. Hélas,
une charge de la cavalerie légère des assiégeant vient couper toute chance aux Geques et aux Furomandes d'affaiblir le mur de bouclier Romain sous une pluie de Javeline. Une seconde tentative serra effectuée, couverte par des lanciers cette fois-ci, mais des manoeuvres avantageuses de Flavius Gundomarus à la tête de deux contingent d'archers, parviendront à prendre l'attaque en tenaille, la noyant sous une pluie de traits qui tailleront les celtes en charpie. C'est à ce moment que la garnison celte effectuera une sortie. Sans succès : bloquée par l'infanterie lourde du Guevran Septentrionale, elle ne parviendra pas à franchir les défenses romaines. Et les tirs de leurs archers sur les remparts ne sont d'aucune efficacité contre les cuirasses des légionnaires palhéniens. Après ce double échec, les celtes choisiront donc de ne pas poursuivre l'attaque, et simplement d'attendre la nuit dans l'espoir d'une meilleure opportunité.

Hélas, c'est une erreur, car Andrius Létus, à la tête d'un petit contingent de compagnons, tente à nouveau ce qu'il avait voulu essayer un mois plus tôt en ville, et cette fois-ci avec beaucoup plus de succès. La manœuvre était risquée, car les celtes avaient choisit une position en hauteur, facilement défendable à une lieue et demi de la ville, et placé nombre de sentinelles pour la nuit. Il fallait donc déplacer une armée sur prêt de dix kilomètres sans qu'elle ne se fasse repérer par des troupes positionnées avantageusement. Toutefois, en faisant un large détour, et en laissant le camp gardé par à peine deux cent hommes, sensés attiser les feux, simuler des patrouilles, et positionner des mannequins sur les remparts, les Romains passent à l'attaque.

Mais dites sentinelles celtes sont égorgées à la lueur de la pleine lune, et une pluie de flèches enflammées s'abat sur le camp celte, semant la discorde et le chaos parmi les défenseurs, qui ne peuvent se réorganiser. La charge des Equites vient achever de semer le chaos, et alors que ces derniers poursuivent les fuyards dans les sous-bois, l'infanterie lourde s'en vient enfoncer les barricades du camp et égorger chaque soldats ennemi dans son sommeil. Peut réchapperont du massacre.

Et ainsi, après cette grande victoire, les Romains retournent à leur siège, pendant que l'armée celte survivante se replie en désordre.


Défenses de Gerovacum : 14 250
Forces de l'Armée Palhénienne : 6 115 (+4 920 pour dix mois de siège)
A ce rythme, les experts estime que Gerovacum tombera d'ici onze mois.|/i]

Pertes militaires :
[i]Gibicus :
110 Hommes libres, 2 compagnons
Aeriminius : 100 Hommes libres, 4 Compagnons
Létus : 90 Hommes libres, 14 Compagnons
Gardecime : 60 Hommes libres, 4 Compagnons
Longue-île : 30 Hommes libres, 2 Compagnons
Geques : 875 Hommes libres, 53 Compagnons
Furomandes : 1 400 Hommes libres, 140 Compagnons

HJ : Attaque improvisée, parce que je ne suis pas fou : j'envoie pas une armée celte composée d'infanterie légère sur un mur de bouclier romain. Du coup, j'ai essayé d'imaginer une tactique de contre attaque basée sur votre premier assaut.


Dernière édition par Héphaistos le Mar 20 Mar - 9:59, édité 5 fois
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1546
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 28
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre de Gequie (501-504)

Message  Héphaistos le Dim 18 Mar - 12:12

A jour pour 502
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1546
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 28
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre de Gequie (501-504)

Message  Héphaistos le Lun 19 Mar - 14:11

A jour pour 503.
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1546
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 28
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre de Gequie (501-504)

Message  Héphaistos le Mar 20 Mar - 10:01

Suivant la grande victoire romaine de Gerovacum, les celtes souhaitent négocier les termes d'une paix. Les Furomandes paieront un tribu de 1 000 deniers à la Préfecture de Messenie, et les Geques se soumettront au préfet. L'Empire risque en effet de s'enfoncer dans une guerre de siège qui pourrait encore durer des années. Il est donc temps de signer la paix et de panser nos blessures respectives.
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1546
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 28
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre de Gequie (501-504)

Message  Gens Gibicus le Mar 20 Mar - 13:46

Le Comes Flavius Gundomrus accepte, au nom du préfet, la reddition des Geques Occidentaux, et remet le gouvernement de la province aux mains du préfet qui en disposera selon les volontés de Rome.

Les furomandes étant décimés et ayant attaqué l'empire sans déclaration ni avertissement, l'Empire désire s'assurer qu'ils ne reprendront plus les armes contre lui. Aussi, en plus du tribu de 1000 deniers, nous demandons l'établissement des furomandes comme foedus de l'Empire.
(Ce que j'entends par foedus, c'est qu'ils conservent leur indépendance et leur organisation sociale propre, à ceci près que leur diplomatie ne peut aller contre les intérêts de Rome et qu'ils se trouvent engagé dans une alliance intégrale avec l'Empire).

Ces termes nous semblent honnêtes et représenter correctement la situation actuelle, tout en permettant une sortie par le haut de l'ensemble des belligérants. Sont-ils acceptés ?

_________________
Flavius Gundomarus, de la Gens Gibicus, fidèle serviteur de l'Empereur César Ier
avatar
Gens Gibicus
Doux Guevranicus

Messages : 309
Date d'inscription : 08/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre de Gequie (501-504)

Message  Héphaistos le Mar 20 Mar - 15:25

Ainsi soit-il.
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1546
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 28
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guerre de Gequie (501-504)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum