Les cinq travaux Elfiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les cinq travaux Elfiques

Message  Ordre d'Airain le Dim 12 Fév - 11:10


Tuer les Gnolls des bois sombres. Une première tâche pour ceux qui devaient se faire pardonner. Partis à l'aube, arrivés à la troupe autochtones lorsque le soleil recommençait à se coucher, revenu tandis que le ciel se tentait de orange et que doucement le grand astre disparaissait. La nuit ne tarderait pas. D'aucun dirait qu'il n'est pas très prudent de s'aventurer dans des bois sombres lorsque l'on commence a fatigué et que les ténèbres menacent de s'abattre pour de bon sur le monde.

Pourtant la jeune souveraine se refusait à faire demi-tour, elle avait en tête de tuer les gnolls ce soir, de rentrer au Mur pour la nuit puis de repartir le lendemain avec des artisans et du bois pour réparer le pont de l'Arveliande. Un tel timing demandait une rigueur d’exécution rare, la jeune femme savait parfaitement qu'il serait difficile de parvenir à ses fins, mais elle ne souhaitait pas gaspiller plus de temps à attendre. Le groupe d'elfe se réunit à l'orée des bois sombres, marquant une halte avant de se jeter dans une bataille dont ils ignoraient encore les forces en présence.

La compagnie de Croc-rouge était au complet, dirigée ici par la souveraine d'Airain elle-même. Son armure brillante ne serait sans doute pas utile pour se camoufler une fois dans les bois, mais une idée audacieuse naquit dans son esprit tandis qu'elle fixait les rangers tout en noir derrière elle. Elle alterna quelques secondes entre les bois et sa troupe puis se leva en fixant les arbres devant elle. Un sourire malin naquit sur ses lèvres.

[Capitaine des Rangers]« Votre seigneurie ? »
[Eloir]« J'ai un plan capitaine. »
[Capitaine des Rangers]« Un plan ? Pour affronter les gnolls ? Mais nous ignorons leur emplacement même. »
[Eloir]« La nuit tombe, tirons en avantage. »
[Capitaine des Rangers]« Sauf votre respect, avec votre armure cela sera difficile de se camoufler. »
[Eloir]« En effet, c'est pourquoi nous allons mettre une centaine de mètres entre vous et moi, vous resterez bien cachés, j'avancerai dans le chemin, les gnolls finiront par me repérer et attaqueront alors, je devrais pouvoir me défendre un peu seule. Vous, vous attaquerez alors pour abattre les gnolls autour de moi. »

Les rangers acquiescèrent, malgré le doute qui les envahissaient au sujet de la réussite d'un tel plan. Ils doutaient un peu de leur souveraine pour tenir les gnolls à distance, après tout elle était encore jeune et inexpérimentée, était-ce vraiment là une idée fiable ? Dans tous les cas la réponse viendra bientôt. Après une vingtaine de minutes de pause le soleil faiblit toujours plus, la souveraine d'Airain se lança dans ces bois, épée au clair et bouclier près. Les sens de la jeune Drow étaient en alerte.

Derrière les rangers restaient camouflés autant que faire se peut, attendant le moment opportun pour attaquer des gnolls à découvert en train de tenter d'abattre la Dame d'Airain. Une heure quasiment entière passa tandis que les elfes avançaient au cœur de cette forêt obscure. Chaque pas les éloignaient un peu plus du mur et de l'air rassurant de la lune naissante. Le voile créé par la cime de arbres était puissant, si bien que rapidement l'armure de la Dame finit par être une source de lumière au milieu de cette obscurité.

Malgré ses tentatives de rester discrète la Dame produisait l'un des bruits les plus forts de la forêt à moitié endormie. Son armure luisait grâce aux quelques rayons de lune et son bouclier produisait un boucan aisément audible. Un piège dangereux s'il en est, mais s'il fonctionnait, alors ils auraient une chance unique d'abattre ces gnolls. Un bruit nouveau arriva aux oreilles de l'elfe, elle pivota, plaçant son écu entre le bruit et elle, prête à abattre sa lame.

HRP : Jet de martial pour le combat à venir ? ^^
avatar
Ordre d'Airain

Messages : 89
Date d'inscription : 14/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Héphaistos le Dim 12 Fév - 12:26

Lancer de dé

Pour déterminer la victoire ou la défaite contre les brigands gnolls, fais moi un jet de martial, avec les bonus suivants :
  • Ennemis faibles : +2
Total : +2
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Ordre d'Airain le Dim 12 Fév - 12:30

Martial : 14
Bonus : +2
Total : 16

Encore un échec critique ou non ? Cool
avatar
Ordre d'Airain

Messages : 89
Date d'inscription : 14/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Héphaistos le Dim 12 Fév - 12:30

Le membre 'Ordre d'Airain' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Tests de caractérist' : 4
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Ordre d'Airain le Dim 12 Fév - 13:05

Des buissons surgit une créature répugnante que la jeune femme identifia rapidement comme un gnoll. La réaction fut rapide, elle leva le bouclier et stoppa la créature en pleine course avec un « bong » significatif. Un autre hurlement arriva derrière la dame d'Airain, d'un mouvement elle se décala et une lance improvisée la frôla, elle leva sa lame et frappa la créature droit dans le dos, une gerbe de sang s'échappa du monstre à l'impact tandis qu'il s’effondrait au sol.

D'autres gnolls suivirent, visiblement ils en avaient définitivement après elle. La jeune Drow poussa droit vers eux, cachées derrière son bouclier, repoussant deux gnolls à l'impact. L'un d'entre eux attaqua par derrière, la souveraine ne put réagir à temps, encombrée par la lourde armure d'airain. Fort heureusement pour elle celle-ci était lourde mais résistante, l'arme improvisée, une pauvre lance en bois, ne passa par l'épaisse cuirasse, se brisant tout juste à l'impact.

Repoussée d'un pas Eloir enchaîna d'un coup d'épée horizontal qui trancha la gorge du gnoll. Lorsque le corps de la créature tomba au sol d'autres bruits se firent entendre et une nouvelle dizaine de gnolls sortirent des fourrées, chargeant sans vergogne la souveraine. Celle-ci ne fléchit pas, elle monta son bouclier et pointa Percenoir sur ses ennemis, prête à frapper au moment opportun. Ils étaient nombreux, mais de bien piètres combattants s'il en est.

[Capitaine des rangers]« Tirez ! »

La voix forte du capitaine de la compagnie de Croc-Rouge retentit, bientôt suivit du sifflement des flèches qui vinrent frapper les gnolls autour de la Dame d'Airain. Celle-ci planta son bouclier au sol et se cacha derrière, sans réel utilité. Les talents d'archers de ses troupes étaient confirmés, les gnolls tombaient au sol les uns après les autres sans qu'une flèche ne vint érafler le bouclier d'Airain.

La jeune elfe se redressa, bouclier baissé. Les gnolls continuaient à sortir des fourrées, sans réel succès, ils ne parvenaient à approcher la Dame d'Airain, vaincu par les flèches avant d'être à portée. Certains tentèrent alors de charger les rangers, afin d'abattre ces archers si ennuyants. Sans réel succès. Les flèches fusaient à toute vitesse tandis que les créatures des bois sombres couvraient petit à petit le sol. Eloir ne dit mot, elle avait abbatu deux gnolls dans ce combat et en avait arrêtés trois autres. Mais ici elle avait plutôt l'impression de n'être qu'un détail dans ce combat.

Les gnolls étaient stupides, mal organisés et couards. La discipline du corps d’archerie des Elfes du murs tranchait sérieusement avec les assauts improvisés des raideurs Gnolls. Ils tiraient vite, ils visaient bien et ils tuaient à l'impact. La jeune souveraine finit par laisser son bouclier reposer au sol tandis que les dernières créatures tombaient au sol. Certaines avaient bien tentés de fuir, malgré les arbres ils furent abattu par les arcs des elfes.

[Capitaine des rangers]« Une bataille rondement menée votre seigneurie, n'est-il pas ? »
[Eloir]« Courte, mais certes, rudement efficace. »

Eloir rejoignait ses troupes, un sourire aux lèvres, ça c'était plutôt bien passé. Elle rangea son écu dans son dos et rengaina Percenoir, avant de continuer vers ses hommes qui récupéraient autant de flèches que possible. Un bruit dans les fourrées la stoppa en chemin, suivit d'un hurlement. Un dernier gnoll. Les elfes encochèrent leurs flèches, la hache du gnoll s'abattit sur la dame d'Airain. Celle-ci pivota avant l'impact, la hache se heurta au bouclier dans son dos. Dans le même instant elle dégaina de nouveau sa lame et finit son tour, frappant de manière horizontal au niveau de la gorge du gnoll qui s’effondra à l'impact.

La jeune Dame rengaina de nouveau, cette fois la bataille était bien terminée. La troupe d'elfes quitta alors la forêt, emportant avec eux la tête d'un gnoll, pour prouver leur acte aux humains. Leur destination fut le Mur, qu'ils pouvaient entrevoir à leur sortie de la forêt. Sur place ils se reposèrent, mobilisèrent quelques artisans puis se préparèrent à partir à l'aube, pour réparer un pont avec leur matière première, continuant sur le chemin de la rédemption.

HRP : Si je compte genre 5B 2P, ça irait pour le pont ?
avatar
Ordre d'Airain

Messages : 89
Date d'inscription : 14/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Héphaistos le Dim 12 Fév - 14:58

Oui sans problème.
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Ordre d'Airain le Mar 14 Fév - 18:15


La nuit au Mur fut réparatrice, même si elle fut courte. Toujours poussée par son envie de finir rapidement ce qu'elle avait commencé Eloir fit partir rapidement la troupe. Les Rangers Noirs étaient cette fois plus une escorte que la force elle-même. Le cœur de l'expédition aujourd'hui était un groupe d'artisans, emportant avec eux matériaux, savoir faire et courage. Ils avaient un pont à réparer aujourd'hui, ils comptaient bien réussir leur tâche sans difficulté.

Eloir fermait la marche avec le responsable de la guilde des artisans et plus ou moins chef de chantier. Ils discutaient de la manière la plus rapide de boucler cette escapade. Pour sa part la jeune femme n'avait pas une réelle envie de voir le chantier durer du zénith au crépuscule contrairement à ce que l'artisan lui disait, pourtant celui-ci semblait certain qu'il n'y avait pas moyen de rendre ça plus rapide en faisant un travail solide.

Dommage, mais le verdict final sera donné en arriva face au pont en lui-même, car aucun elfe n'avait vu l'ouvrage hormis un ou deux éclaireurs bien incapables d'évaluer le boulot à faire pour rendre de nouveau praticable le vieux pont. A l'avant de la colonne le capitaine des rangers noirs scrutait l'horizon, à la recherche d'un pont qui devait encore baignait dans le soleil levant. Les quelques buttes autour d'eux étaient le parfait endroit pour voir l'Arveliande.

La jeune souveraine coupa court à la conversation en rejoignant l'officier en charge de la compagnie. Il pointait du doigt une vague forme au loin, à peine perceptible entre l'obscurité mourante et les premiers rayons de soleil. Mais il affirmait que c'était là le pont. Le fleuve semblait belle à bien se diriger droit vers cet endroit, hélas une fine brume empêchait le groupe d'être certain de voir le bon endroit.

[Capitaine des Rangers]« A vue de nez... Si je ne me trompe pas, ils nous reste environ cinq heures de marche votre seigneurie. »
[Eloir]« Cinq heures ? Nous arriverons donc bel et bien vers la mi-journée. Dommage, si l'on avait pu gagner du temps là... »
[Capitaine des Rangers]« Le maître artisan maintient son temps ? »
[Eloir]« Oui, en arrivant à la mi-journée il en aura pour jusqu'à la tombée de la nuit, ça ne m'arrange pas trop je vous l'admet, je n'ai guère envie de repasser une nuit au mur et je ne veux pas laisser les artisans rentrer seul jusqu'au mur sans défense. »
[Capitaine des Rangers]« Que pensez-vous faire du coup ? »
[Eloir]« Je ne sais pas trop... Si l'on suit la liste des humains il nous reste encore trois tâches après celle-là. Chasser les Harpies, capturer le loup et retrouver le convoyeur. »
[Capitaine des Rangers]« Pas les plus simples des tâches. »
[Eloir]« Non, mais je pense que vous allez escorte les artisans jusqu'au mur, pendant ce temps je vais faire route vers le Gué-de-cendre. »
[Capitaine des Rangers]« Vous voulez affronter seule les harpies ? »
[Eloir]« Les chasser, puis je doute fort qu'il y est une armée. Je peux bien me débrouiller face à deux ou trois dames ailées non ? »
[Capitaine des Rangers]« On dit que les harpies peuvent soulever un cavalier et sa monture, elles ne sont pas à prendre à la légère... »
[Eloir]« Je n'en doute pas. En rentrant au mur vous irait voir le premier conseiller, il devait faire quelque chose pour moi, voyez s'il a fini, si oui dites lui de les envoyer au Gué-de-cendre. Une fois que vous aurez laissés les artisans faites routes vers l'Orée de l'Arveliande, trouvez ce fameux loup doré et ramenez le aux humains. On se retrouvera vers leur village pour chercher le convoyeur. »
[Capitaine des Rangers]« Mais... Vous êtes certaine de vous ? »
[Eloir]« Oui, c'est là le mieux à faire, à moins que les artisans nous donnent une bonne nouvelle en arrivant. »

La Dame d'Airain esquissa un petit sourire avant de reprendre son chemin, le capitaine ranger acquiesça, malgré son désaccord évident avec l'idée de la souveraine, il n'aimait pas trop l'idée de la voir partir sans escorte et encore moins affronter des harpies. L'idée déplaisait fortement à l'officier même, néanmoins il ne pouvait contredire, un ordre était un ordre, surtout dans l'Ordre. Il secoua la tête négativement avant de reprendre sa route, ils avaient encore un paquet de chemin à parcourir.

La jeune Dame hésita à quitter le groupe de suite pour bouger vers le gué-de-cendre. Elle s'y résigna finalement, elle avait toujours l'espoir que les artisans finissent plus tôt et que les rangers puissent ainsi la suivre, envers et contre tout ce qu'elle disait elle craignait la tâche suivante, affronter des harpies ne serait pas une mince affaire malgré son talent arme en main et son équipement de haute qualité. Mais s'il fallait en passer par là, elle le ferait, car tel était son devoir.

La route se poursuivit sans que quoi que ce soit ne trouble les elfes, peut-êtres certains gnolls ou humains haineux auraient eu une envie d'attaquer les membres de l'Ordre, mais la cinquantaine d'hommes en armes devaient dissuader suffisamment pour que personne ne tente le diable ici. Finalement le groupe arriva en vue du pont de l'Arveliande à l’horaire prévu, au grand désarroi de la dame d'Airain.

[Eloir]« Alors Maître Artisan ? »

[Maître Artisan]« C'est même pire que ce que j'imaginais, s'il y a une crue aucun doute que le fleuve emportera avec lui ce pont, on a plus de boulot que prévu ma dame, hélas. »
[Eloir]« Vous pensez donc avoir fini quand ? »
[Maître Artisan]« Si l'on ne prend pas de repos, à l'aube demain. »
[Eloir]« Si vous en prenez ? »
[Maître Artisan]« A la mi-journée demain, ou alors il aurait fallut ramener plus d'hommes que cela, hélas il est un peu tard pour y penser, nous aurons finit le temps qu'ils reviennent. »
[Eloir]« Entendu, mettez vous au travail alors, prenez du repos, les rangers veilleront sur vous. »
[Capitaine des Rangers]« Et vous du coup votre seigneurie ? »
[Eloir]« Je partirais d'ici quelques heures, le temps de me préparer et de me reposer un peu. »
[Capitaine des Rangers]« Je peux envoyer quelques soldats avec vous si jamais... »
[Eloir]« Ça ira. Ça ira, si je vois trop d'ennemi, je n'attaquerai pas seule, ne vous inquiétez pas. »

Voilà hélas un ordre auquel il ne pouvait obéir, les harpies avaient une réputation de monstres surpuissant ici, il imaginait mal la jeune et inexpérimenté souveraine l'emporter même en un contre un face à ces monstres ailés.
-5B -2P pour réparer le pont
avatar
Ordre d'Airain

Messages : 89
Date d'inscription : 14/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Ordre d'Airain le Mar 14 Fév - 18:36

Eloir fixait une carte carte des environs avec un ranger à ses côtés. Apparemment le gué-de-cendre était à environ deux heures de marche de leur position. Deux heures, ainsi qu'environ six heures de marche du mur. Par l'Unique, voilà une preuve de plus que des unités montées seraient capitales dans l'armée de l'Ordre ! Envers et contre tout ce que ces fous peuvent dire, ils franchiraient le chemin en moitié moins de temps que cela, voir même mieux. Enfin, ni monture ni cavaliers ne pouvaient appuyer les dires de la Dame d'Airain.

Elle se contenta de remercier le ranger d'un signe de tête avant de se retourner vers la table sur laquelle reposait son équipement. Elle hésita un instant. Porter l'armure la ralentissait, mais si il y avait un combat la résistance de l'armure d'Airain était un atout non négligeable. Finalement elle se résolut à emporter avec elle le fardeau allant de paire avec sa position de chef au sein de l'ordre du Mur d'Airain. Elle accrocha son écu dans son dos et son fourreau à sa ceinture.

La bataille des Bois-Sombres avait prouvé à quel point ce bouclier était utile, même dans le dos, ainsi qu'à quel point cette armure était résistante et cette épée tranchante. Maintenant il allait falloir la tester face à des personnes plus à même de combattre sérieusement, les harpies étaient un défi à la hauteur de l'équipement de la dame d'Airain. Les rangers savaient qu'il y avait malgré tout un danger certain dans cette expédition à venir.

Une boule au ventre la souveraine donna les dernières directives aux rangers, confirmant leur position d'escorte aux artisans ainsi que l'ordre à transmettre en remontant, le tout avant de s'en aller vers l'Est en suivant le fleuve. Deux heures de route... Normalement elle arriverait sur place avant la tombée de la nuit, tant mieux, cela lui évitera le désavantage de l'armure si voyante au milieu des ombres.

L'Elfe suivait le fleuve, plus elle y pensait plus elle se disait qu'un jour elle le suivrait jusqu'à la mer et qu'elle verrait le plus grand lac de Tanardan. Depuis le premier seigneur d'Airain il y a trois générations aucun Drow n'a vu la mer, seul les contes des anciens et les gravures en ruine du mur font éloges de l'immensité qu'elle représente. Une raison de plus de pouvoir la voir, Eloir se perdit même à rêver qu'un jour elle voguerai dessus comme Eldorn jadis.

La route fut calme, simplement bercée par l'imagination de la Drow. Celle-ci arriva finalement en vue de l'endroit le plus étroit du fleuve, le gué-de-cendre. L'on dit que s'il est nommé ainsi c'est car un jour, lors d'une bataille durant les premières guerres, une armée entière aurait brûlée ici lorsque le fleuve tout entier se serait embrasé grâce à la puissante magie du protecteur des lieux. Mythes ou véritable histoire ? Nul ne le sait, pourtant ce genre d'histoires sont celles qui forment la légende d'un lieu.

Tandis qu'au pont de l'Arveliande les travaux avançaient bien la jeune Elfe se trouva finalement en vue de ce qu'elle était venue chasser : Deux harpies. Celle-ci semblaient être en train d'attendre leur prochaine proie. Eloir devrait frapper avant qu'elles ne la saisissent ou bien le combat serait vite bouclé, mais si elle pouvait toucher en première, les ailes, alors elle pouvait emporter ce combat difficile. Une façon aussi de prouver sa légitimité à l'ordre qui ne pourrait plus ignorer ses talents de guerrière après cela.

[HRP : Jet de martial?^^]
avatar
Ordre d'Airain

Messages : 89
Date d'inscription : 14/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Héphaistos le Mar 14 Fév - 23:51

Jet de marial

Pour déterminer la victoire ou la défaite contre les deux harpies, fais moi un jet de martial, avec les bonus suivants :
  • Ennemis redoutables : +2
Total : -2
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Ordre d'Airain le Mer 15 Fév - 6:15

Martial : 14
Malus : -2

Total : 12 ou moins.
Edit : Au final même sans malus ça rate Cool


Dernière édition par Ordre d'Airain le Mer 15 Fév - 6:16, édité 1 fois
avatar
Ordre d'Airain

Messages : 89
Date d'inscription : 14/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Héphaistos le Mer 15 Fév - 6:15

Le membre 'Ordre d'Airain' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Tests de caractérist' : 16
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Ordre d'Airain le Mer 15 Fév - 12:02

Un combat rude s'annonçait, si les harpies étaient à la hauteur de leur réputation Eloir aurait fort à faire pour remporter ce combat s'annonçant titanesque, ou tout du moins impressionnant au possible. La jeune souveraine prit une profonde inspiration en fixant les harpies, elle se motivait intérieurement pour cet affrontement qu'elle craignait malgré tout. Eloir sortit brièvement Percenoir de son fourreau, comme pour se donner un peu de courage.

Elle descendit son bouclier l'air quelque peu résignée et se leva, main sur la garde de son épée, prête à faire fuir ces harpies. Car après tout elle devait les faire fuir et non pas les tuer, peut-être la tâche serait alors plus aisée ? Dans ce genre de situations l'on se rassure avec les moyens du bord, se dire que l'armure d'Airain pouvait être effrayante était l'un de ces moyens. Bouclier dressé et prête à dégainer la Drow s'aventura vers les deux créatures ailées.

Rapidement celles-ci la remarquèrent, hurlant à mi-chemin entre la joie et l'envie les deux créatures s'envolèrent, mais non pas pour fuir, simplement pour pouvoir attaquer rapidement la Drow. Très bien, ainsi soit-il, elle aurait donc à combattre. Les tuer n'était pas une obligation pour autant, mais Eloir n'allait pas faire attention à les laisser vivantes, pas dans la situation dans laquelle elle était maintenant. Il y avait beaucoup à faire.

La première harpie fondit sur l'elfe. Planquée derrière son bouclier celle-ci calcula bien le moment auquel frapper, si le timing était bon elle pouvait couper court au combat, pour cela il lui fallait viser les ailes et clouer à terre les bêtes ailées qu'étaient les harpies. Elle attendit... Encore un peu... Puis d'un coup sec leva son bouclier, frappant en direction de la harpie pour lui trancher l'aile d'un coup de son épée. Hélas la Harpie vit le coup venir, posant une jambe au sol elle se décala juste avant l'impact, esquivant de peu la lame d'Airain.

La seconde Harpie en profita, voyant l'elfe ouverte elle chargea et frappa de plein fouet l'écu, tout en emportant avec elle l'elfe tandis qu'elle s'envolait. Après quelques gestes Eloir parvint à se dégager, retombant lourdement au sol une dizaine de mètres plus loin. Sonnée l'elfe fit tomber son bouclier à l'impact, heureusement pour elle son épée était toujours là. La jeune souveraine se redressa et lança un coup horizontal hasardeux vers la harpie revenant, celle-ci se décala dans les airs et esquiva.

La seconde reprit alors l'initiative, frappant la Dame d'Airain de plein fouet, l'envoyant voler sur plusieurs mètres puis s'étaler au sol dans une violence que son corps n'était pas près d'oublier. La Drow se releva en titubant, puis se jeta de nouveau sur le côté pour éviter le passage énervé d'une créature ailée manquant d'emporter avec elle la drow. Eloir se redressa par la suite et dressa son épée comme tout rempart face à la charge suivante.

Hélas celle-ci ne suffit pas, la Harpie brisa la garde de l'elfe et l'envoya s'écraser sur un rocher au milieu de l'eau un peu plus loin de là. La souveraine d'Airain ne savait trop si elle devait maudire son armure pour la mobilité enlevée ou bien la bénir pour la protection apportée, elle se demandait si le poids de l'armure ne l'avait pas ralentie au premier coup d'épée, mais savait également que sans la protection de l'armure lourde ses os seraient déjà largement brisés.

La jeune femme se redressa tant bien que mal, puis chercha du regard son épée, tombée lors de la dernière charge. Faute de retrouver son arme elle bondit vers le bouclier au sol un peu plus loin. Elle l'attrapa puis l'opposa à une harpie chargeant juste avant l'impact. La drow fut projetée avec son écu, mais la harpie s'arrêta net, tombant au sol visiblement sonnée. Un moment de répis qui ne dura pas, la seconde revint à la charge, frappant sans relâche sur le bouclier d'Airain.

Tandis qu'elle se protégeait Eloir se dirigeait doucement et difficilement jusqu'à sa lame, priant pour l'atteindre avant que son bras ne cède et que la créature puisse l'abattre pour de bon. Quelle folie que d'être venue seule, les Rangers auraient du l'accompagner. Elle regrettait amèrement son idée folle, mais n'avait d'autre choix que de l'assumer maintenant.


HRP : Pour la suite du combat, du coup comment ça se passe, forcément j'engage un repli, ou l'on peut négocier ça autrement ? Genre -1 PV et un nouveau jet ?
avatar
Ordre d'Airain

Messages : 89
Date d'inscription : 14/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Héphaistos le Mer 15 Fév - 12:18

Jet de martial

Perte de 1 point de vie pour Eloir. Elle le récupérera à la fin de ce RP.

Pour déterminer la victoire ou la défaite contre les deux harpies, il va falloir refaire un jet de martial avec les bonus et malus suivants.

  • Ennemis redoutables : +2

Total : -2
Ce jet ne te permettra pus d'éliminer qu'un seul ennemi sur les deux.
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Ordre d'Airain le Mer 15 Fév - 16:55

A 12 aussi.
Prions un ch'brin.
avatar
Ordre d'Airain

Messages : 89
Date d'inscription : 14/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Héphaistos le Mer 15 Fév - 16:55

Le membre 'Ordre d'Airain' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Tests de caractérist' : 12
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Ordre d'Airain le Mer 15 Fév - 18:11

Chaque coup semblait rapprocher l'échec un peu plus. Eloir peinait à tenir face aux assauts répétés de la harpie, la différence de force physique se faisait ressentir. Mais ceci n'était pas la seule chose, son corps était fatigué et blessé par le combat qu'elle avait commencé il y a quelques minutes. Jamais elle n'avait eu tant de mal en si peu de temps. Définitivement ce n'était pas là une idée brillante que d'affronter seule des harpies. Le corps de la jeune femme n'allait pas tenir indéfiniment face à cet ennemi.

De l'autre côté du bouclier on ricanait, on se moquait d'une jeune femme peinant à tenir son bouclier debout face à l'adversaire. Intérieurement l'elfe pestait, elle ne pouvait pas réagir, pas tant qu'elle n'avait pas retrouvée sa lame. La drow se risqua à jeter un coup d'oeil vers son arme, elle était proche, si proche... Encore quelques pas et elle y serait. Hélas sa force arrivait à bout, Eloir posa un genou à terre sous les assauts répétés de la Harpie.

Elle soufflait rapidement, le combat était plus difficile que prévu, bien plus. Continuer de bouger avec le bouclier lui demanderait un effort qu'elle ne pouvait plus fournir, c'est pour cette raison qu'elle s'offrait un temps en forçant moins, afin d'emmagasiner un maximum de force pour sa prochaine action, peut-être la dernière d'un combat pourtant court. La Dame d'Airain calma son cœur autant que possible puis prit une puissante inspiration.

[Eloir]« Usque In Finem ! »

Puis elle poussa, tout en hurlant la dévise de l'ordre Eloir bondit sur ses jambes, surprenant la harpie qu'elle parvint à repousser plus loin. Comme pour appuyer son mouvement elle lâcha, le lançant en même temps que la créature ailée. Puis la jeune Elfe bondit sur le côté, vers son épée qui l'attendait à quelques mètres de là. La Harpie ne se laissa pas duper pour autant, d'un mouvement de bras elle supprima le bouclier gênant en l'envoyant plusieurs mètres à côté puis chargea l'Elfe.

Cette dernière attrapa son arme à temps, puis se laissa tomber au sol et roula sur le côté, lançant son arme contre celle de son adversaire. Le coup fut bref, la lame de la harpie écartée, puis Eloir frappa le visage de la bête d'un coup de talon. Par cette manœuvre elle gagna quelques secondes cruciales. Poussant dans ses forces restantes elle se jeta vers son adversaire, épée devant, et transperça le torse de la harpie de part en part, dans un ultime cri d'effort. La créature cracha un filet de sang tout en tombant au sol, semblant tenter d'articuler quelques mots, semblant apeurée pour un instant.

Sans attendre plus longtemps Eloir retira son arme du torse de sa victime puis envoya un dernier coup horizontal, frappant en pleine tête la créature ailée. Décapitée la harpie venait d'être vaincue. La souveraine d'Airain haletait, l'effort demandé était au-delà de ce qu'elle avait imaginé, doucement elle tourna la tête vers l'autre harpie dont l'expression faciale montrait l'énervement. Le combat n'était pas fini, évidemment.

La Dame d'Airain dressa sa lame face à son adversaire, tout en tentant de reprendre sa respiration. Hélas c'était difficile, l'armure pesait énormément pendant le combat et les blessures se faisaient sentir. La jeune drow resta en place tandis que la harpie se jetait sur elle. Rapidité était la clé du succès. Vrai, hélas Eloir avait perdu tout idée d'obtenir cette rapidité. Elle envoya sa lame contre celle de son adversaire, esquivant ainsi un coup de plus tandis que la harpie s'envolait dans le ciel tout en poussant un hurlement de colère.

Un nouveau bruit se fit entendre, le sifflement d'une flèche. La Harpie bougea, évitant un projectile particulièrement bien tiré, puis un autre. Elle entama rapidement un balet aérien sous le feu de plusieurs archers. Eloir tourna la tête, appercevant un groupe de rangers, visiblement sa compagnie, en train de tenter d'abattre la bête. L'un d'entre eux rangea son arc et sortit son épée, s'approchant de la souveraine, prêt à combattre. Ils n'avaient pas vraiment suivit le plan, mais la jeune souveraine ne s'en plaindrait pas, elle avait été fougueuse, avait foncé sans réfléchir et en payait le prix. Sans les Rangers Noirs sans doute serait-elle mort à l'attaque suivante de la harpie. Au lieu de ceci celle-là s'enfuit, préférant éviter d'affronter au temps d'homme en arme.

[1er Ranger]« Votre Seigneurie ? »
[Eloir]« Vous avez... Désobéi non ? »
[2nd Ranger]« Sauf votre respect madame, l'on n'a fait qu'obéir aux ordres du capitaine, à savoir de vous protéger. »
[Eloir]« Ah-ah... Il avait raison, espérons que cela lui donne satisfaction... Mais, et les artisans ? »
[1er Ranger]« Il reste encore les trois quarts de la compagnie avec eux, ils ne craignent rien madame. »

Eloir acquiesça puis fit signe aux soldats de se reposer, le soleil se couchait et la nuit suivrait ensuite. Pour le moment il était l'heure de prendre un peu de repos, ils reprendraient leurs travaux demain, accompagnés du reste de la compagnie et peut-être d'autres renforts, si l'Unique le veut.
avatar
Ordre d'Airain

Messages : 89
Date d'inscription : 14/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Ordre d'Airain le Dim 19 Fév - 10:04

Eloir perdit son regard à l'horizon. Encore une fois, comme toujours. Un sourire presque niais occupai le visage de la jeune femme tandis qu'elle voyait le soleil naître. Son corps la faisait encore souffrir, elle avait mené un sacré combat la veille, mais pour rien au monde elle ne louperait ce spectacle magnifique qu'était levé de soleil. Ce sont parfois des choses aussi simple que celles-là qui motivent alors que la journée s'annonce longue.

La Dame d'Airain était la première debout, bientôt suivie par les rangers qui se réveillaient un à un, levant les yeux vers l'armure d'Airain brillant au soleil un peu plus loin. De son côté la dow se redressait, l'Orée de l'Arveliande était encore assez loin et chasser le loup risquait fort de ne pas être une partie de plaisir, plus ils auraient de temps mieux cela sera. De même que ramener vivant ce fameux loup, ce Némée, le transporter serait au moins autant un défi que le débusquer.

[Ranger]« Votre seigneurie, ne devrions-nous pas attendre le capitaine et le reste de la troupe ici ? »
[Eloir]« Non, gagnons du temps, nous allons emprunter la route du gué jusqu'au croisement, avec un peu de chance on les croisera sur la route. A ce moment on bifurquera vers l'Orée pour accomplir cette tâche. On le ramène aux humains, et demain on cherche cette foutue embarcation. »

Le ranger acquiesça, l'idée n'était pas bête et en suivant la route ils allaient être simples à repérer pour une compagnie de rangers traqueurs. Les rangers réunirent leur équipement, rangèrent sacs de couchages et maigre feu de camp. La souveraine d'Airain s'équipa, rangeant son épée, calant son lourd bouclier et enfilant son harnois d'Airain. Elle se préparait à une chasse au loup, une chasse aux sorcières peut-être, un loup géant au pelage d'or, était-ce juste possible ?

Le doute était toujours présent dans l'esprit de la jeune elfe, une telle créature existait réellement ? Inutile de tergiverser longuement sur le sujet, au final l'on y verra la vérité ou le mensonge une fois à l'Orée d'Arveliande. Finalement le petit groupe d'elfes se mit en route, une petite demi-heure avant de rejoindre l'intersection entre la route du mur et la route des bois le reste de la compagnie de ranger les retrouva, Eloir se mit à hauteur du capitaine tandis que le groupe repartait et reprit la parole.

[Eloir]« Vous n'auriez pas un peu désobéi à mes ordres capitaines ? »
[Capitaine des Rangers]« Je les ai... Modifiés on va dire, car j'avais une idée en tête, mais vu que vous n'étiez plus dans les environs j'ai décidé d'envoyer quelques messagers pour vous demander la permission. »
[Eloir]« C'était dangereux pour les artisans. »
[Capitaine des Rangers]« Ne vous inquiétez pas, ils ne risquaient rien, nous étions encore trois sections avec eux. »

Eloir acquiesça, mais la discussion continua malgré tout, sur le nombre de soldats qu'il fallait pour escorter les artisans puis sur les renforts que souhaitait la Dame d'Airain. Le premier conseiller avait commencé le recrutement, puis une formation rapide mais il faudrait encore un peu de temps avant qu'ils ne contrôlent réellement leurs chevaux. Quelques paysans étaient réquisitionnes pour former les soldats à monter et apparemment ce n'était pas si simple.

Eloir n'en avait aucune idée, jamais elle n'avait montée à cheval. Bercé par les discussions sur la prochaine tâche et sur la traque le petit groupe atteignit finalement l'Orée, reprenant son professionnalisme alors que les premiers pas se faisaient dans les arbres et que les regards cherchaient à trouver toute trace d'un loup géant.
avatar
Ordre d'Airain

Messages : 89
Date d'inscription : 14/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les cinq travaux Elfiques

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum