Diplomatie et......................................herbe à pipe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Diplomatie et......................................herbe à pipe

Message  Royaume de Linfalas le Jeu 9 Fév - 21:14

Diplomatie et......................................herbe à pipe



C'était une journée de printemps somme toute assez classique à Linfalas. Les fermiers s'escrimaient dans les champs à rentrer de la nourriture pour la communauté, les rangers étaient encore en patrouille et les mineurs essayaient tant bien que mal de remplir les entrepôts de la ville. La constitution des troupes quelques semaines auparavant avait vidé la plus grande partie du minerai que les elfes bleus avaient mis très longtemps à rassembler et les stocks de pierre n'étaient guère plus vaillant, même si cela était plus dû à une consommation régulière des ressources quand elle était disponible qu'à l'épuisement rapide de celles-ci dans une tâche, quelque soit cette dernière, dans tout les cas, avec la production actuelle, il était assez peu probable que les Luinfaïes puissent un jour construire l'embarcadère et les navires dont ils rêvaient, sans parler de la difficulté à concevoir des nouveaux plans.

Galadhon était entrain de se balader sur la grève, à essayer de déterminer le meilleur emplacement pour l'embarcadère en question, le visage frappé par les embruns venus de la mer. Alors qu'il regardait pensivement la mer, un jeune elfe, enfin un plus jeune que lui, il s'agissait de l'un des pages vint le rejoindre.


[Page] Monseigneur, nous avons recomptez le bois comme vous l'avez demandé, les stocks actuelles suffiront à peine pour construire l'embarcadère, vous n'ignorez pas par contre que nous disposons de beaucoup d'or.
[Galadhon]Merci, va me quérir le capitaine Glorfindel, qu'il rassemble quarante de ses rangers, je crois que nous allons rendre une petite visite à nos amis les petites gens, ils auront peut-être des surplus de pierre pour nous.

Quatre heures plus tard, la petite troupe avec Galadhon à sa tête, pénétrait dans le bourg des Halfelings, le bourg était composé d'un agrégats de maisons en torchis et de quelques vrais trous de halfelings, là où une petite colline se cachait autrefois sous les épaisses frondaisons de la forêt. Sur l'ordre du roi, les rangers restèrent à l'extérieur alors qu'il avançait avec le capitaine Glorfindel pour seul escorte et fut accueilli par le Bourgmestre Drogo Brandebouc et visiblement une dizaine de ses hommes. Le Roi des Elfes arrêta son cheval à quelques mètres du Hobbit, pour ne pas paraître insultant et s'avança vers le semi-homme.

[Galadhon] Bonjour à vous Maître Brandebouc, j'espère que vous excuserez cette visite quelque peu impromptue.
[Drogo] Bah, venez donc, Galadhon, on va discuter tranquillement dans mon trou, mais laissez bien vos archers en dehors du village.


Le Halfeling mena l'elfe en direction de son trou, sous l'unes des collines au centre du village. Galadhon eu quelques problèmes pour y pénétrer du à la petitesse de l'endroit pour sa taille d'elfe, mais une fois installé convenablement, le problème disparaissait, même si l'elfe bleu atteignait presque le plafond. Le trou, un peu moins spacieux que ce que pouvait espérer normalement un brave Halfeling comme le Bourgmestre Drogo, était tout de même très confortable, tout avait été fait pour que le propriétaire des lieux ne souffre pas de l'espace limité que lassait la colline où il c'était installé, on y avait même creusé, comme le faisait les nains, un premier étage, qui se trouvait donc en dessous du rez-de-chaussée. Une fois installé en face son hôte et le thé servit, le bourgmestre relança la conversation.

[Drogo]Alors, qu'est-ce qui vous a fait quitter vos côtes, à vous autres elfes ? Fait longtemps qu'on vous avais pas vu à Halfelinbourg.
L'herbe à pipe, Drogo, la qualité de votre herbe à pipe, Galadhon éclate de rire avant de s'arrêter rapidement et de reprendre Non, plus sérieusement, vous savez que cela fait longtemps que nous sommes installé sur les côtes, Drogo, vous même n'étiez pas encore né lorsque mon père à conduit les nôtres sur la Côte d'Emeraude et depuis lors les Elfes et les Halfelings ont toujours collaboré. Je viens tout simplement pour tenter de négocier un accord commercial. Nous manquons de certaines ressources et en avons trop d'autres. Aussi je suis venu voir si vous n'aviez pas par hasard des surplus de pierre ou de minerai à nous proposer. Je ne vous proposerais pas de bois en échange, je sais que vous en avez sans doute plus qu'assez comme nous. Mais par contre, nous disposons de beaucoup d'or grâce aux teintures que nous exploitons.
Et deuxième point je suis venu vous renouvellez l'assurance de notre amitié, nous savons très bien les dangers qui guette en dehors de Vertecombe surtout les Orcs de la Longue Lande et les Hobsgobelins. Si un jour vous avez besoin de notre aide, nous pourrons vous aidez à les anéantir dans la forêt et bientôt Linfalas constituera un refuge, pour vous autant que pour les nôtres, nous avons toujours été à l'aise avec les forteresses.


Le roi des Elfes fit une pause, il était certain que son interlocuteur aurait besoin d'un peu de temps, surtout pour la seconde information. Elle n'était pas une menace, Galadhon c'était adressé à lui comme on s'adresse à un ami, c'était un simple rappel, pour être sûr qu'en cas de besoin, les Halfelins n'hésite pas à s'abriter derrière les boucliers Luinfaïes.
avatar
Royaume de Linfalas

Messages : 156
Date d'inscription : 08/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie et......................................herbe à pipe

Message  Royaume de Linfalas le Lun 13 Fév - 21:12

Diplomatie et......................................herbe à pipe II



Drogo regarda son interlocuteur un long moment avant de réagir, il fallait dire que Galadhon ne savait en général plus s’arrêter lorsqu’il avait commencé à parler. Il reprit ses esprits alors que l’un des halfelins, qui lui servait de domestique pour les occasions spéciales, apporta l’herbe à pipe, visiblement peu au fait du second degré de l’affirmation de l’elfe. Le Bourgmestre en profitant pour bourrer sa pipe et pour en offrir à son interlocuteur, qui accepta. Le roi des Elfes appréciait les herbes des Halfelins, d’où la plaisanterie précédente et la conversation reprit donc.

« -Je voudrais bien t’aider, l’elfe, mais actuellement on  a aussi beaucoup trop d’or. On arrive pas à commercer, donc on peut pas écouler nos surplus et comme tu n’as presque que ça à proposer. Enfin, je suppose que vous avez aussi du bois à plus savoir quoi en faire, vu qu’il suffit de se baisser. Par contre, j’arrive pas à comprendre où tu veux en venir avec ton histoire de refuge et de hobgobelins, ça fait des lustres qu’on ne les a pas vu autant au sud. Si tu allais tendre ta main plus au nord dans les collines ou à l’ouest, peut-être qu’il accueillerait ta main tendue avec plus d’intérêt que moi, parce qu’en dehors des bêtes de la forêt que nos gardes-frontières peuvent très bien gérés ça, surtout avec tes elfes qui se baladent partout.  Je vois pas ou tu veux en venir, mais nous aussi on vous aime bien.»

Galadhon était quelque peu désarçonné, il s’étonnait que le Bourgmestre ne paraisse pas comprendre sa proposition. Après tout, un pacte de défense mutuel aurait été un avantage certain pour les deux communautés. Il allait donc devoir tenter une autre approche ou patienter et revenir en sauveur lorsque le Halfelins aurait des problème, chose qu’il se reprocherait sans doute et il y avait cette carrière qu’il aimerait bien récupérer pour pouvoir construire le refuge qu’il promettait. Le Roi des elfes se demandait bien comment il allait pouvoir reprendre la main, il tira donc une bouffée sur sa pipe et repris depuis le début.

« Tant pis pour le commerce, on a encore un filon de minerai qu’on peut exploiter sur les terres qui nous ont été attribuées au dernier traité. On va donc l’exploiter et je reviendrais si vraiment on se retrouve avec des surplus, parce que la future forteresse va nous demander beaucoup de pierre et nous n’avons aucun moyen de les obtenir pour l’instant.  Pour le reste nous irons voir plus à l’ouest, mais accompagne-nous, cela me ferait plaisir et j’espère découvrir une deuxième crique intéressante pour installer un second port à l’avenir. Et avec un peu de chance, il y aura un bon emplacement pour une forteresse à la frontière de la Longue Lande.
-Tu me parles dans ta langue là, tu sais donc que nous autres Halfelins, nous cherchons à éviter les ennuis, pourtant.
-Le principal souci et notre histoire nous l’apprend, c’est qu’ils sont doués pour nous trouver aussi et je n’essaie pas de faire le prophète de malheur. Allons, je suis sûr que l’on peut se mettre en route jusqu’au prochain village. »

Le Bourgmestre acquiesça et pris congé, le temps de préparer ses affaires et de rassembler quelques fidèles Halfelins pour l’escorter. Dans le même temps, Galadon envoya chercher le reste de l’unité de ranger par son capitaine, comme il allait s’éloigner plus de Linfalas, le Roi tenait à disposer d’une unité complète de ses précieux archers. Il donna aussi des ordres pour que l'on se prépare à exploiter la mine qu'il était en mesure de construire, il espérait d'ailleurs qu'elle serait bientôt rejoint par une seconde carrière


Effets :
-Construction d'un mine.
avatar
Royaume de Linfalas

Messages : 156
Date d'inscription : 08/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie et......................................herbe à pipe

Message  Royaume de Linfalas le Mar 14 Fév - 22:08

Dans un autre trou ..............................



Le reste de la troupe de Rangers eut tôt fait de rejoindre la petite communauté Halfelins, aussi l’expédition vers les terres de l’ouest pu bientôt partir, comme un long serpent offrant un ensemble bigarré. A la tête de ce serpent, se trouvait Galadhon, chevauchant à côté du Bourgmestre Drogo a qui l’on avait prêté un poney, le Halfelin n’était visiblement pas très à l’aise dessus, mais il fallait bien qu’il fasse tenir son rang. Au centre de la colonne cheminait les gardes-frontières Halfelin, qui servait à l’escorte du Bourgmestre, sur les flancs de celle-ci les Rangers, à une trentaine de pas de chaque côté et vingt devant et à l’arrière, d’autres Rangers servaient d’éclaireurs à la colonne. Le groupe cheminait donc bannières pas vraiment au vent, le long des sentiers taillés dans la forêt par les ancêtres des Halfelins de Drogon. A l’intérieur de la colonne, on conversait peu, seul quelqu’un des gardes-frontières adressèrent la parole à leurs compagnons d’un jour, les autres ne prirent pas la peine de lever la tête. A l’avant la discussion était assez animée, Galadhon prenait les informations qu’il pouvait sur les différentes communautés Halfelins.

Quelques six heures plus tard, alors que l’après-midi touchait à sa fin, la drôle de compagnie arriva en vue du second village halfelin sur la grand route de l’ouest, qui partait de Linfalas au confins proche de l’Esterness et qui allait traverser tout Vertcombe jusque à la frontière avec la Longue Lande, en restant en général proche de la côte. Le Village en question était placé sur le fleuve qui coupait la province des Côtes d’Emeraudes en deux, ainsi, les trous de Halfelins étaient séparés en deux groupes de part et d’autre d’un pont en bois qui passait sur le fleuve en question. Il n’était ni plus riche, ni plus pauvre que celui de Drogon et comportait le même agrégat de huttes en torchis et de trous creusés dans les quelques collines qui se trouvaient çà et là et était réservées à la classe dirigeante du village qui vivait en général du côté Estreness de ce dernier, bien qu’on puisse distinguer quelques rares trous dans la partie occidentale du village. En pénétrant dans celui-ci, la troupe fut relativement bien accueillie. Si la présence de Drogon qui était un partenaire régulier du Bourgmestre local Maître Baggins, celle des elfes paraissait quelques peu plus étonnante, mais les deux voyageurs fut tout de même invités à se joindre au Bourgmestre pour la collation de dix-huit heures. On servit d’abord le thé et les tartines puis le Bourgmestre invita l’elfe à prendre la parole, pour savoir ce qu’il pouvait bien vouloir.


[Galadhon] Maître, Baggins, à l’origine, j’avais l’intention de pousser jusque dans votre village pour une raison très simple, comme avec Maître Brandebouc, j’espérais mettre en place des relations commerciales, mais celui-ci m’a fait peur de la grandeur de vos stocks d’or, aussi n’ai-je rien de particulier à vous offrir en échange de ce dont je pourrais avoir besoin. Mais j’avais bien une autre idée en tête et Maître Brandebouc n’a pas dû la saisir lorsque je lui en ai parlé. J’avais alors évoqué, la nécessité de défense que vous autres Halfelins connaissez notamment plus à l’est et que connaissent vos frères du nord et je lui avais alors proposé mon aide en cas de besoin.
Je vais donc parler plus clairement, mon intention est de mettre en place une structure qui nous permette à tous, Halfelin comme Elfe, de pouvoir se défendre tous ensemble si les Côtes d’Emeraudes sont attaqués. L’avantage serait bien entendu pour tout le monde, pour vous des troupes aguerries supplémentaires pour combattre les incursions des Orcs ou celle des Hobsgobelins, pour moi, cela me permettrait de disposer d’une profondeur stratégique plus importante pour combattre avant que la menace n’atteigne Linfalas. Mais pour tous, cela donnerait plus de chance de triompher que si nous tentions d’affronter la menace tout seul, chacun de notre côté. J’entends donc faire signer à toutes les communautés Halfelins, si elles l’acceptent, un pacte, un partenariat où elles s’engagent à travailler ensemble, main dans la main pour défendre notre province.
Cette structure serait sous commandement conjoint, chaque village disposant d’un représentant au conseil de commandement. Je ne veux pas que vous croyez qu’il s’agit d’une tentative pour commencer à dominer la province, mon seul but et la défendre et la mer est la seule chose que j’entends dominer. Mon seul but est de vous aider et de mettre à votre disposition, le savoir-faire de mon peuple dans l’art militaire, voilà pourquoi, je te parlais de forteresse et de refuge Drogon, les miens y sont passés maître.


Le roi des Elfes s’arrêta là, il lui était nécessaire d’attendre les avis de ces deux interlocuteurs, en tout cas, une chose était certaine, s’il échouait à convaincre les deux premiers, il était peu probable que le reste suive.
HJ : Je peux l'avoir là, mon jet de diplo ?
avatar
Royaume de Linfalas

Messages : 156
Date d'inscription : 08/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie et......................................herbe à pipe

Message  Héphaistos le Mar 14 Fév - 23:56

Jet de marial

Pour déterminer si le Halfelin accepte ou refuse la proposition, jette un jet de diplomatie s'il te plait :
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1151
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie et......................................herbe à pipe

Message  Royaume de Linfalas le Mer 15 Fév - 9:13

Diplomatie 9 : les elfes en début de partie sont vraiment des flans.
avatar
Royaume de Linfalas

Messages : 156
Date d'inscription : 08/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie et......................................herbe à pipe

Message  Héphaistos le Mer 15 Fév - 9:13

Le membre 'Royaume de Linfalas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Tests de caractérist' : 18
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1151
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie et......................................herbe à pipe

Message  Royaume de Linfalas le Mer 15 Fév - 22:03

.......................................Vivait un autre Hobbit.


Galadhon avait malheureusement mal anticipé cette possibilité, après tout, qui aurait pu refuser l’assurance d’une meilleure sécurité. Clairement, si on le lui avait annoncé, il aurait eu du mal à croire a ce qui allait se passer, mais pendant les évènements se déroulaient et alors qu’il voyait la mine renfrogné du Bourgmestre, il sentait venir le refus et ce dernier vint.

[Maître Baggins]Hum, votre idée, je vais vous le dire franchement, elle ne me plaît pas. Je sais que vous êtes installé depuis quelques temps déjà sur les Côtes d’Emeraudes et mon grand-père était encore Bourgmestre au moment où vous avez posé bagages, si ce n’était pas mon arrière-grand-père, mais ça n’est pas pour autant que je vais vous faire confiance, l’elfe. Je n’en serais pas, je connais exactement les faiblesses de nos systèmes de défenses, vous n’avez pas besoin de nous les rappeler, mais nous les Halfelins, on aime bien être tranquille et si les orques se montraient nous couperions tout simplement le pont et il serait quitte pour aller se perdre dans les collines s’ils veulent trouver un gué, ce qui en passant protégerait aussi votre château. Non, je vous le répète, je n’en serais pas. Vous pouvez toujours aller le proposer plus à l’est, sans la protection du fleuve, ils accepteront peut-être votre offre. Mais pas moi, pas temps que vous n’aurez pas prouvé qu’on peut vous faire confiance. Ne me demandez pas comment, je ne sais pas encore, mais je trouverais bien et ce jour-là, j’enverrai une missive à Linfalas pour vous détailler ma proposition. Ensuite, nous pourrons réétudier votre proposition. Mais pour l’instant c’est non.

Galadhon jetait des coups d’œil réguliers à Drogon pendant que le Halfelins développait son argumentaire, ou plutôt qu’il répétait qu’il ne soutiendrait pas l’initiative. Autant dire que c’était mal parti. D’autant plus lorsqu’il vit que Drogon approuvait tout de même, au moins en parti, il ne saurait dire, la position de son homologue, il aurait un lourd travail pour s’assurer de l’alliance des Halfelins, rien que dans les côtes d’Emeraudes. Alors que là à penser aux trois provinces restantes en Vertecombe, c’était plutôt mal parti, il aurait peut-être plus de chance avec les hommes de l’Estreness.

[Galadhon]Bien, je vois qu’il est inutile d’insister, nous allons poursuivre notre route vers l’est alors. J’attendrais votre missive une fois de retour à Linfalas et sachez que nous aurons bientôt du minerai en surplus si cela peut intéresser votre communauté.

[Maître Baggins] Nous verrons, quand vous en aurez. En attendant, vous pouvez demeurer ici cette nuit, je ne vais pas vous forcez à rentrer chez vous, même si nous sommes en désaccord sur certains points. Par contre, je crains que nos trous ne soient pas très confortables pour un elfe.

La conversation continua, dérivant sur d’autres sujets moins politiques. Une fois la soirée venu, on profita de la présence de temps de monde pour faire une petite fête improvisée, où les elfes virent montre de leur talent musicaux et les Halfelins de la qualité de leur bière et de leur cuisine. Le lendemain matin serait un tout autre jour.
avatar
Royaume de Linfalas

Messages : 156
Date d'inscription : 08/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Diplomatie et......................................herbe à pipe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum