Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Héphaistos le Jeu 9 Fév - 19:01

Bataille d'Elsinthal


Elsinthal est une petite bourgade du nord du Duché d'Aumont qui serait longtemps restée sans histoire si, au milieu de la centième année de la première ère, les forces du Duché d'Aumont et de ses vassaux, et la coalition constituée par les sauvageons et le Comte de Darmont, ne s'y étaient affrontées lors de l'une des batailles décisives de la Guerre d'Ouestreness Orientale. A cette époque, la Duchesse Liana d'Aumont été désireuse de faire cesser les incessants raids de la part des sauvageons dont le nord du Duché était la victime récurrente, et elle mobilisa donc une armée de cinq cent hommes environs pour sécuriser sa frontière. De l'autre côté de cette dernière, le Comte de Darmont, un vieux rival des Aumonts, rassembla une armée de deux mille hommes et s'empressa de saisir l'occasion que lui offrait la Duchesse en s'exposant ainsi. Sitôt qu'il appris la présence des Aumontois à Elsinthal, son armée piqua pour assaillir la Duchesse, et lui infliger une défaite qui la forcerait à négocier avec lui et à lui concéder de nombreuses terres.

Elsinthal est donc un petit bourg de montagne, construit sur un affluent de la Flüss, l'une des grande rivière d'Oustreness Orientale. Installée sur une petite île, c'est un point facile à défendre auquel on ne peut accéder que par l'intermédiaire de trois ponts. Les troupes de la Duchesse y ont installé leur base d'opération et y sont donc bien établies, tandis que le comte et ses forces accourent depuis les hauteurs pour les intercepter.

Carte et bonus et malus de terrain

Carte

Dans les bois, toutes les unités bénéficie d'un bonus de +2 en DEF contre les tirs d'archer. Les charges de cavalerie sont impossible.
Dans la rivière, seule les unités armées d'armures en cuir peuvent traverser. Elles souffriront d'un malus de -4 en DEF.
Le passage à gué, au nord, permet à toutes les unités de traverser. Mais fournit un malus de -4 en DEF.
Les côtes confèrent un bonus de +2 en DEF aux unités qui se trouvent en amont.
Les bâtiments fournissent un bonus de +4 en DEF aux unités qui défendent.


Forces en présence


Maison d'Aumont


  • Liana d'Aumont (Héros)
  • Compagnie Ducale
  • 2 compagnies de Sergents d'Arme (Pour symboliser les éclaireurs dispersés, l'une de ces unité n'est pas disponible au début de la bataille. Elle arrivera au bout de trois tours).
  • 1 compagnie de francs-archers


Maison de Darmont et Sauvageons


  • 1 Compagnies de Leutes archers
  • 1 Compagnies de Leutes cavaliers
  • 4 Compagnies de levées paysannes

avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Duché d'Aumont le Jeu 9 Fév - 20:30

Préparation au combat


Lorsqu'on l'informa que les troupes du Comte de Darmont étaient sorties de leur retraite pour venir l'attaquer à Elsinthal, Liana esquissa un sourire satisfait. Elle avait la bataille qu'elle souhaitait. D'aucun parmi ses vassaux avaient en effet jugé sa conduite téméraire, voire idiote. Mais Liana savait pourquoi elle avait choisit de conduire ses troupes hors des murs. Elle souhaitait en effet en finir rapidement avec Darmont et ses sauvageons. Et pour cela, il fallait accepter de l'affronter dans une position de relative infériorité, afin de le pousser à frapper. Aussi, elle avait conclu qu'il lui faudrait conduire ses troupes au devant d'un ennemi supérieur en nombre et peut-être même en force, et se reposer sur son sens tactique pour obtenir la victoire.

Néanmoins, elle ne voulait pas avoir à sa charge la protection des paysans pendant la bataille à venir. Aussi, elle ordonna l'évacuation du village avec toutes les denrées que les villageois pourraient emporter. Puis, alors qu'elle se promenait autour du patelin, elle avisa le terrain. Trois positions défensives successives et faciles à tenir purent aisément être identifiée : le village lui-même, qui offrait un atout non négligeable sur son île, la rive, une fois le village tombé, et une petite butte à l'arrière, que les villageois nommaient la butte aux cerfs. Seul posait le problème d'un passage à gué, à environ une lieue au nord du village, et dont elle ne pouvait céder l'accès à l'ennemi. Il lui faudrait donc tenir ce point coûte que coûte, et elle ne voyait personne d'autre pour cette mission vitale que les compagnons ducaux de sa garde personnelle. Le soir venu, elle retrouva donc Thomas de Touare et lui annonça qu'elle prendrait position, avec lui et ses hommes, dans le petit bois au nord de la rive Ouest, d'ou ils resteraient dissimulés, avant de rejoindre le gué et de tenir la position.

Ensuite, il fallait trouver un moyen d'infliger suffisamment de dommages à l'ennemi pour qu'au moment du corps à corps final, ses troupes soient sévèrement affaiblies et que la balance penche donc en faveur de la Duchesse. Elle donna ainsi des ordres pour que tout au long de la journée, ses francs-archers rassemblent du bois mort, de la paille, des feuilles, et égorgent les porcs que les villageois ne pouvaient emmener, afin d'imbiber ce fourrage de graisse. Puis, les fagôts ainsi crées furent placés sous les combles de chaume des maisons, et sur les ponts, afin d'assurer une flambée rapide.

Enfin, Liana plaça ses troupes. Les archers sur la rive Est, afin de pouvoir attaquer l'ennemi immédiatement, et les vougiers dans le village, afin de se protéger lors du premier choc et de limiter les pertes. A dix heures du soir, alors que le soleil se couchait. Ses troupes étaient fin prêtes. Elles passèrent une longue nuit de sommeil et furent réveillées à l'aube par les cor des sentinelles qui annonçaient l'approche de l'ennemi.
Carte et récap des ordres

Carte

Le village est évacué vers des positions plus à l'intérieur du Duché.
La compagnie d'Archer est envoyée dans les bois pour rassembler du bois mort, de la paille, des feuilles, et les imbibé de graisse végétale et animale. Elles sont placées sous les combles des maisons.
La compagnie de Vougiers aide à l'évacuation puis se positionne dans le village, afin de garder l'accès aux deux ponts. On place des fagots de bois sur les trois ponts et on les imbibe de graisse.
Les compagnons Ducaux se placent dans le sous-bois sur la rive Est. Ils attendent leur heure, et assistent à l'évacuation en attendant.
avatar
Duché d'Aumont

Messages : 81
Date d'inscription : 19/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Héphaistos le Jeu 9 Fév - 21:10

[quote="Duché d'Aumont"]
Le son des tambours


[hrp]L'initiative va au Comte de Darmont vu qu'il choisit de charger directement.

Le Comte de Darmont arriva en vue d'Elsinthal à quatre heure du matin. Il aurait peut-être dû se reposer quelque peu, mais il n'e fit rien. Il avait en effet choisi de s'arrêter pendant trois heures seulement entre minuit et trois heures du matin pour faire souffler et boire les chevaux avant la bataille, et puis, pour assurer également quelques heures de sommeil à ses hommes. Il estimait que cela suffirait. S'il voulai surprendre les Aumontois et conserver son avantage, c'était à ce prix.

Sitôt arrivé en vue de Darmont il transmit donc ses ordres aux centeniers : les vougiers de Ser Cadgal tiendraient à dextre, ceux de ser Eilweth à senestre. Quand aux archers, ils prendraient position en première ligne afin de couvrir les clans Ri Ered et Caorvan, qui ouvriraient l'assaut. Le Comte ne tenait en effet pas vraiment à être surpris par un piège des Aumontois, aussi estimait-il qu'il lui fallait ouvrir les hostilités avecses troupes les moins indispensables. Et force était de constater que les hommes des collines avaient été excités par la vue de ce village facile à piller. Autant les envoyer faire ce qu'ils voulaient dès maintenant. Cela lui permettrait d'avoir un meilleur aperçu de la stratégie de l'Aumontoise.

Lui-même se positionna enfin à Dextre, avec ses cavaliers. Il interviendrait là ou le besoin s'en ferrait sentir sur le front.

Enfin, il abaissa le bras. Une grande clameur s'éleva alors des rangs des hommes des collines qui dévalèrent la pente et s'élancèrent à toute allure à travers les bois. Vouges brandies haut et forts, ils braillaient de tout leurs poumons, la bave aux lèvres et une rage de sang dans leurs tripes. Alors que la marée humaine s'élançait vers la petite troupe d'Aumontois, les cordes des arcs vibrèrent à leur tour, et une floppée de traits s'éleva dans les airs en sifflant afin de se débarrasser des forces Aumontoises sur la berge.
Carte et récap des ordres

Carte

Malus pour le comte de Darmont : ses troupes seront plus vite fatiguées. Darmont ignore la localisation des Compagnons Ducaux.

Francs archers Aumontois (1) : Touchés
Effectifs : 103/120
Moral : 154/180
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Duché d'Aumont le Jeu 9 Fév - 21:31

Première bataille


Liana était accroupie dans les hautes herbes, sa paillasse à quelque mètres delà, environnée de ses frères et sœurs d'armes. Ses compagnons. Des hommes et des femmes qu'elle avait côtoyé pendant quelques semaines à présent, et qu'elle commençait tout juste à connaître. Certains parmi eux, comme Thomas, étaient des soldats chevronnés et entraînés. Mais d'autres, tels que Thomas, et les aînés des compagnons, avaient déjà connus quelques combats. Le cœur de la jeune duchesse se mit à battre la chamade lorsque les cris des guerriers des clans sauvageons percèrent l'aurore de l'autre côté de la rivière. Elle retînt un frisson lorsque les flèches sifflèrent dans les airs, et que les premiers de ses soldats tombèrent, le corps perforés par les traits. Elle avait peur. Plus qu'elle ne pouvait le montrer. Elle fixait l'herbe devant elle pour essayer de se donner une contenance. Et elle sentit bientôt, tout contre la sienne, la main gantée de Thomas devant lui, qui la regardait droit dans les yeux derrière son heaume. Elle devina le sourire rassurant qu'il avait imprimé sur ses lèvres derrière les trous qui permettaient de respirer au travers du casque, et elle le lui rendit. Elle s'efforcerai de ne pas lui faire honte, et de ne pas faire honte à sa réputation non plus. Ne disait-on pas d'elle qu'elle était Dieutouchée ? Et en cet instant, c'était cette réputation qui faisait que ses hommes la suivaient dans cette folie. Elle ne faillirait pas. Ou alors toute son armée faillirait avec elle.

Elle entendit bientôt les ordres de ses dizainiers et de ses centeniers fuser dans la nuit. Ils appliquaient la stratégie convenue pour l'instant.Les archers lâchèrent à leur tour une salve de flèches sur les vougiers ennemis en approche puis se débandèrent pour reformer leurs lignes dans le village. Dans le même temps, elle entendit clairement les ordres des dizainiers des sergents d'armes qui leur ordonnaient de se tenir prêts à cueillir les compagnies de paysans qui leur fonçaient dessus quand elles arriveraient.
Carte et récap des ordres

Carte

Les archers lâchent une salve sur l'unité de Vougiers numéro 1. Puis ils se replient dans le village derrière la ligne des Vougiers. Les Vougiers préparent deux attaques. Ils frapperont d'un coup dès que l'ennemi sera à portée (et frapperont donc les premiers). Les compagnons royaux maintiennent leur position.
avatar
Duché d'Aumont

Messages : 81
Date d'inscription : 19/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Héphaistos le Jeu 9 Fév - 22:09

Le son des tambours


La réponse des Aumontois ne se fit pas attendre. Comme le comte s'y attendait, leurs archers lâchèrent leurs traits contre ses troupes à leur tour, puis se débandèrent, pour aller se cacher dans le village. Leur attaque avait eut, sur la marée humaine, a peu près autant d'effet qu'un gamin shootant dans les vagues avec le fol espoir de faire reculer la mer. Un sourire de satisfaction se peignit sur son visage et le comte se tourna vers ses capitaines.

[Rolland] Messieurs, ça va bientôt être à nous.

Ses vougiers arrivèrent alors au contact des lignes Aumontoises, se ruant sur les ponts de bois en hurlant et en faisant trembler les structures de tout leur poids. Spectacle horrifique que ces milliers d'hommes excités par l'odeur de la peur et du sang qui fonçaient pour s'emparer de la vie et des biens de leurs ennemis. Et une fois encore, les choses se passèrent comme le comte de Darmont l'avait prévu. Le contact fut tellement violent entre les deux groupes que le sang jaillit à l'avant des formations en une seule gerbe écarlate, telle une flamme morbide qui sonnait le début de la curée ... Et les Aumontois, qui avaient attendu fermement les hommes du clan, commencèrent naturellement avec un sérieux avantage. Mais les hommes du clan se ressaisirent bientôt et poussèrent à leur tour leur attaque. Malheureusement, ils furent bien incapables de quoi que ce soit. Et seul leur nombre leur permis véritablement d'infliger des pertes à l'ennemi. Et une fois encore, les Aumontois témoignèrent de leur combativité. En une dizaine de minutes de combat, le clan Ri Ered avait perdu le quart de ses effectifs et son moral commençait à flancher. Le Comte, s'il s'attendait à ce que les clans soient saignés à blanc par cette bataille, ne s'attendait toutefois pas à ceque cela soit aussi rapide. Il se résolut donc à faire avancer ses archers pour couvrir une retraite éventuelle de ses vougiers, si les choses ne tournaient pas mieux. Et puis, en attendant, ils bombarderaient les francs-achers Aumontois ! Ca leur ferait les pieds tiens !

En attendant, il se décida finalement à bouger. Et lui et ses cavaliers firent mouvement vers le nord, vers les gués, ou le Comte espérait pouvoir passer à gué. Il se doutait que l'endroit serait gardé, c'est pourquoi il emmena avec lui les levées du capitaine Cadgal.
Carte et récap des ordres

Carte

Malus pour le comte de Darmont : ses troupes seront plus vite fatiguées. Darmont ignore la localisation des Compagnons Ducaux.

PERTES SAUVAGEONNES :
Levées Paysannes, Clan Ri Ered (1) : Touchés ! Coup critique ! Coup critique !
Effectifs : 320/400
Moral : 260/400

Levées Paysannes, Clan Caorvan (2) : Touchés !
Effectifs : 384/400
Moral : 376/400

PERTES AUMONTOISES : Raté !
Francs archers Aumontois (1) :
Effectifs : 86/120
Moral : 129/180

Sergents d'arme Aumontois (2) : Raté ! Raté ! Raté ! Raté
Effectifs : 114/160
Moral : 131/200
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Duché d'Aumont le Jeu 9 Fév - 23:26

Aux grands maux, les grands remèdes


Liana n'entendait que la rumeur des combats. Les cris, l'odeur de sang et le fracas des lames contre les armures emplissaient l'air. Autour d'elle, les compagnons se tenaient droits et stoïques. Mais elle sentait leur nervosité croître. Et la sienne croissait également. Cette bataille ne se déroulait pas bien du tout. Elle le pressentait. Et bientôt, un dizainier de ses sergents d'armes apparut sur la berge de l'île du village d'en face. Par signe, il informait la duchesse que ses hommes étaient débordés, et qu'ils devaient battre en retraite, ou ils ne tarderaient plus à se débander. Liana se dressa aussitôt sur ses jambes et hocha gravement la tête. Elle leva trois doigts également.Le signal qu'il était temps pour eux de sortir leur botte secrète.

Puis, elle rabattit sa surveillance sur le Comte, qui tenait toujours sa position sur la ... Eh ! Ou était passé le comte ? Elle le chercha des yeux plusieurs minutes durant, puis finit par l'apercevoir, au devant d'une masse noire de soldats Darmontais qui marchaient en bon ordre vers le gué au nord. Un instant, Liana fut tentée de sonner la retraite. Mais elle se resaisit rapidement. Elle jaillit du sous-bois en faisant le signe à ses archers d'en faire de même. Et deux volées de flèches fusèrent dans les cieux pour s'abattre parmi les vougiers Darmontais. Elle était devenue visible.

Dans le village, les soldats se repliaient en tout sens. Alors que les archers incendiaient les fagots emplis de graisse, les vougiers donnaient encore quelques coups avant de se débander et de se replier de l'autre côté de la rivière ... Et pendant ce temps là, des flammes rouges se lançaient à l'assaut des bâtiments.
Carte et récap des ordres

Carte

On incendie la poix. Liana et les compagnies ducales attaquent deux fois les vougiers de Darmont. On se replie sur l'autre rive et les vougiers donnent un dernier coup pour la route avant de partir.
avatar
Duché d'Aumont

Messages : 81
Date d'inscription : 19/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Héphaistos le Ven 10 Fév - 0:04

[quote="Héphaistos"]
Les flammes de l'Aurore


Le comte de Darmont ne faisait pas attention à ce qui se passait derrière lui. Il était occupé par sa charge glorieuse contre les décombres des troupes de l'armée d'Aumont. Il se voyait déjà triomphant, s'asseyant sur le trône de la gamine, avec toute l'Ouestreness Orientale à ses pieds. Elle était là, quelque part, et il la trouverait. Il la trouverait et il la saignerait. Il ne réagit pas immédiatement aux cris sidérés de ses leutes, autour de lui. Mais quand il se retourna, un masque d'horreur se peignit sur ses traits. Le village ! Tout le village flambait ! Les ponts aussi ! Et les Aumontois qui sortaient de là goguenards et fier de leur petite victoire. Les hommes des clans à l'intérieur transformés en rôti essayaient de fuir en tout sens en se jettant dans la rivière, et sur la berge, les Aumontois, armés de long couteaux, les attendaient simplement pour les soulever par le collet et leur trancher la gorge.

Darmont cracha de rage et de dégoût. Et c'est à cet instant qu'une pluie de flèches s'abattit sur les lignes de ses vougiers qui arrivaient pour franchir la rivière. Liana se tenait là, sur l'autre rive, entourée d'une petite bande de jeunes gens, à lâcher traits sur traits sur ses hommes. Ulcéré, le Comte piqua des deux et harangua sa cavalerie, traversant le gué au grand galop pour charger la jeune duchesse et sa bande e copains. Derrière lui, ses compagnies de vougiers le suivaient au même rythme, filant à travers la rivière dans une gerbe d'écume. Et sur les arrières, ses vougiers de réserve et ses archers fonçaient vers le gué au nord, vu que la rivière ne pouvait plus être traversée via les ponts.
Carte et récap des ordres

Carte

Malus pour le comte de Darmont : ses troupes seront plus vite fatiguées.
Arrivée des renforts au prochain tour.

Dégâts de l'incendie : 2D12 x 1,5 pertes immédiates. 5D12 dégâts de moral. 1D12 pertes supplémentaires à chaque tours passés dans les flammes. Les ponts sont détruits. Les unités sont désorientées pour un tour.

Les vougiers Aumontois et les archers Aumontois ont une attaque d'opportunité supplémentaire contre les soldats Sauvageons qui fuient à la nage le village en flamme (dégâts x50%).

L'initiative passe au Duché d'Aumont, qui joue donc deux tours à son prochain post.

PERTES SAUVAGEONNES :
Levées Paysannes, Clan Ri Ered (1) : Coup critique ! Incendie ! Désorientées Coup critique !
Effectifs : 272/400
Moral : 176/400

Levées Paysannes, Clan Caorvan (2) : Incendie ! Désorientées Touchée !
Effectifs : 330/400
Moral : 264/400

Levées Paysannes (4) : Coup critique ! Touchée ! Touchée ! Rate !
Effectifs : 368/400
Moral : 352/400

PERTES AUMONTOISES :
Francs archers Aumontois (1) :
Effectifs : 86/120
Moral : 129/180

Sergents d'arme Aumontois (2) :
Effectifs : 114/160
Moral : 131/200
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Duché d'Aumont le Ven 10 Fév - 8:03

Moment décisif ?


En voyant les conséquences de l'incendie, Liana retînt un cri de victoire. Elle n'en attendait pas tant. Debout sur la berge, elle regarda l'espace d'un instant le village flamber, et les hommes des clans, transformés en torches humaines se ruer dans la rivière, ou ses propres soldats venaient les cueillir et leur trancher la gorge au couteau. La scène avait quelque chose d'irréel et de terrible, pourtant, elle remplit la jeune femme d'une satisfaction sauvage et déshumanisée. La victoire ne semblait plus leur échapper. Et si la horde de leurs ennemis semblait encore innombrable, Liana pouvait désormais sereinement considérer ses plans, et reprendre la main sur la bataille. Hélas, elle se rendit vite compte qu'elle n'avait fait que gagner du temps. Et qu'il lui faudrait bientôt à nouveau concédé l'initiative de l'action à son adversaire.

En effet, très bientôt, l'un de ses compagnons accourut à son côté pour lui signaler le mouvement de la cavalerie du Comte qui était déjà en train de traverser la rivière, au niveau du gué. Dans la lueur rougeoyante des flammes, à la limite de la zone éclairée, et sous les rayons dorés du soleil matinal, les cottes de maille des cavaliers luisaient d'un éclat froid au milieu de l'écume. Liana s'empressa de donner ses ordres. Ils lâcheraient autant de traits qu'ils le pourraient sur les cavaliers avant de se replier vers le Sud-Ouest, en direction de la butte aux cerfs. Elle chargea l'un de ses hommes de transmettre aux dizainiers des deux autres compagnies. Qu'ils tiennent la rivière le temps nécessaire à s'assurer que les hommes des clans ne constituaient plus une menace, puis ils devraient aussi se replier vers la butte. Ainsi, les troupes Aumontoises établiraient un périmètre défensif le long de la pente : les vougiers devant, les troupes d'élites juste derrière, et les archers au sommet de la colline afin de harceler l'ennemi.

Ce fut aussi à ce moment que les vougiers envoyés en éclaireur le long des frontières signalèrent leur retour par le beuglement d'un cor. Aussi, Liana leur envoya un compagnon afin de leur donner ses ordres : ils devraient rejoindre leurs comparses dans la ligne de défense de la butte.
Carte et récap des ordres

Carte (modifications mises en ligne ce soir)

Les compagnies ducales lancent trois attaques à distance contre la cavalerie Darmontoise (Liana également). Puis elles se replient vers la butte aux cerfs.
Les vougiers et les archers le long de la rivière lancent chacun une attaque contre les levées paysannes qui tentent de fuir l'île en flammes, puis se déplacent vers la butte aux cerfs. Les vougiers se mettent en position défensive et préparent une attaque, quand aux archers, ils préparent deux salves de flèches contre toute unité qui passerait à leur portée. La deuxième compagnie de vougiers rejoint la butte, puis se met en position défensive et prépare une attaque.
avatar
Duché d'Aumont

Messages : 81
Date d'inscription : 19/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Héphaistos le Ven 10 Fév - 13:15

Assaut sanglant


Les Aumontois se réorganisaient et reconstituaient leur front. La bataille était en train de tourner en défaveur du comte, et il le voyait bien. D'autant que la peste couronnée avait lancé une sorte de défi au comte et à ses troupes : une pluie de flèches s'abattit sur ses cavaliers, couchant un bon tiers de son effectif d'un seul coup. Le Comte enrageait. Mais à présent, la Duchesse et ses hommes avaient réorganisé leurs formations. Ils tenaient une ligne bien organisée au sommet de la butte aux cerfs, et il serait suicidaire de lancer un assaut contre eux immédiatement. Aussi, et au risque de subir une nouvelle attaque, le Comte résolut d'attendre que l'ensemble de ses troupes aient traversé le guet. Il se replia vers les hauteurs à sa droite et y stationna passivement tandis que ses dizainiers et ses centeniers transmettaient les ordres aux troupes qui avançaient dans la plaine.

Avec une impatience croissante, le Comte s'efforçait de maintenir sa cavalerie tout juste hors de la portée des compagnies ducales Aumontoises, et de leurs francs-archers. Si l'ennemi avançait, la cavalerie reculait. S'ils reculaient, elle avançait avec eux. Il ne fallait en aucun cas subir une autre volée de flèches aussi meurtrière que celle qu'ils venaient tout juste d'encaisser, sans quoi le principal atout du comte de Darmont serait mit hors de combat avant même d'avoir put tirer l'épée.
Carte et récap des ordres

Carte

Malus pour le comte de Darmont : ses troupes seront plus vite fatiguées.

PERTES SAUVAGEONNES :
Levées Paysannes, Clan Ri Ered (1) : Incendie ! Désorientés ! Touchés !
Effectifs : 253/400
Moral : 147/400

Levées Paysannes, Clan Caorvan (2) : Incendie ! Désorientés ! Touchés !
Effectifs : 226/400
Moral : 258/400

Levées Paysannes (4) :
Effectifs : 368/400
Moral : 352/400

Leutes à cheval (6) : Touché ! Echec critique ! Touché ! Touché ! Touché ! Touché !
Effectifs : 82/120
Moral : 99/150

PERTES AUMONTOISES :
Francs archers Aumontois (1) :
Effectifs : 86/120
Moral : 129/180

Sergents d'arme Aumontois (2) :
Effectifs : 114/160
Moral : 131/200


Dernière édition par Héphaistos le Ven 10 Fév - 17:28, édité 2 fois
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Duché d'Aumont le Ven 10 Fév - 14:58

Harcèlement


Liana grimpait la colline quatre à quatre, avalant la terre et la caillasse sur son chemin. A l'est, le disque solaire paraissait maintenant sur l'horizon, dardant la vallée de ses rayons et irradiant la scène apocalyptique de la bataille d'une douce chaleur. Un flottement irréel planait sur le champ de bataille. Mais Liana savait que son adversaire avait été fatigué par une nuit entière de marche et de chevauchée, qu'il manquait de repos, et donc qu'il ne fallait lui laisser aucun répit, aucun temps mort. Arrivée en haut de la colline, elle bondit donc sur une pierre et donna rapidement ses ordres à son armée.
[Liana] Soldats ! Vous vous êtes merveilleusement bien battus jusqu'à maintenant, et l'ennemi a payé cher sa témérité. Mais l'ennemi que nous avons devant nous n'est pas n'importe quel ennemi. Ce n'est pas un vulgaire barbare sans autre motivation que la luxure, l'or, et le sang. C'est un comte d'Ouestreness ! Un chevalier, un stratège sage et accompli, et il ne refera pas deux fois la même erreur ! A partir de maintenant, il ne nous sous-estimera plus. Il ne nous accordera plus ni pause, ni répit. Il ne nous laissera pas la moindre pitié. Aussi, nous n'en aurons aucune !

Nos ennemis ont chevauché toute la nuit durant pour pouvoir nous surprendre ce matin. Et sans votre courage et votre dévouement, sans votre sens du devoir et votre sacrifice d'aujourd'hui, ils auraient réussi. Mais nous avons tenu bon ! Nous les avons tenu en échec, et leurs avons même infligé quelques sérieux coups au moral. Nous nous sommes tellement bien battus que les troupes du comte sont désormais fatiguées et désorganisées, et il ne tient qu'à nous de maintenir cette situation. Nous n'offrirons pas à l'ennemi la chance de se regrouper. Nous ne le laisserons pas nous menacer. Compagnie Ducale ! Avec moi ! Deuxième Compagnie ! Avec moi ! Aumont pour l'Ouestreness ! Aumont pour la Gloire !

Et les soldats renchérirent aussitôt, reprenant le cri de guerre de la compagnie ducale "Liana pour Aumont ! Les Compagnons pour la Duchesse !", tandis que comme un seul homme, les soldats de la deuxième compagnie de vougiers, tout frais, qui venaient juste d'arriver, accompagnés par ceux de la compagnie Ducale, remontaient vers le nord, au niveau du gué, afin d'intercepter les troupes de vougiers du Comte de Darmont. Filant entre les arbres, leurs vouges brandies vers le ciel, jetant un éclat sinistre dans les airs alors que les premiers rayons du soleil se reflétaient dans l'acier des lames, ils poussaient tous ensemble un puissant cri de guerre, et la marée de tabards et de cottes de mailles rouge, blanche, et argentée se découpait nettement à travers le sous-bois ...

Mais alors que les sergents d'arme Aumontois courraient à bonne vitesse, Liana et les siens couraient bien plus lentement, en retrait, et la Duchesse gardait un œil en direction de la colline ou s'était réfugié le Baron de Darmont. Les compagnons avançaient ainsi avec circonspection, vigilants quant au moindre mouvement des cavaliers Darmontais, l'arc au poing et la flèche encochée, prête à partir, filant dans les airs pour se ficher dans le cœur des Leutes s'ils tentaient une bravade. S'il bougeait, ils en auraient pour leur témérité.

A l'arrière, les deux compagnies qui avaient connu le front dans les Rues d'Elsinthal se reposaient et soufflaient, à l'abri par rapport au gros de l'armée du Comte. Cependant, ils restaient vigilants, en position défensive. S'ils devaient être attaqués, Liana ne souhaitait en effet pas les voir pris au dépourvu.
Carte et récap des ordres

Carte

Jet de diplomatie (Caractéristique : 10) pour remonter le moral des troupes.
La compagnie Ducale se déplace au nord, le long de la rivière, un peu en retrait et légèrement plus à l'ouest (en créneau) par rapport à la compagnie de vougiers, qui, elle, charge les vougiers Darmontais.
Les deux autres compagnies se tiennent en position défensive au sommet de la butte aux cerfs, et préparent une contre-attaque s'ils devaient être attaqués.
avatar
Duché d'Aumont

Messages : 81
Date d'inscription : 19/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Héphaistos le Ven 10 Fév - 15:44

&@%§ !!!


[Rolland] La s.... ! s'exclama Rolland de Darmont en voyant les vougiers et les compagnons Aumontois abandonner brutalement leur position pour charger sur ses troupes les plus avancées.

Il jaugea la situation d'un regard. Une deuxième compagnie de Vougiers était justement en train de traverser le gué. Il n'aurait donc pas à charger pour tirer ses hommes de là. Tout du moins l'esperait-il, car à chacun des mouvements de la Duchesse, Darmont se demandait à présent quel tour elle pourrait bien avoir dans son sac. Il le répéra néanmoins rapidement et facilement : les hommes de Liana avaient tous une flèche encochée sur leurs arcs longs. Il était donc assez facile de deviner à qui ces flèches étaient destinées. S'il chargeait, il en aurait pour son argent. Aussi, le Comte préféra-t-il tout simplement concéder ce mouvement à la Duchesse et se replier à l'arrière. Un plan naissait progressivement dans son esprit. Un plan qui lui permettrait de prendre l'avantage. Il ordonna donc à ses cavaliers de battre en retraite vers la petite butte du nord, ou ils seraient à l'abri des troupes Aumontoises, et toujours hors de portée des archers. Simultanément, il donna ses ordres pour que ses troupes se repositionnent correctement.

Naturellement, une de ses sections de vougiers était aux prises avec la compagnie de sergents d'armes Aumontois. Mais l'autre était toujours libre de ses mouvements. Aussi lui ordonna-t-il un mouvement de flanquement par l'Ouest contre ces derniers, afin d'infliger un maximum de pertes en un minimum de temps. Tant pis si les Aumontois lâchaient une salve de flèche au passage. Ses paysans n'étaient pas vraiment des troupes précieuses. Simultanément, il fit positionner ses archers à l'arrière de la ligne constituée par ses deux unités de levées, et ordonna un tir de barrage contre la garde d'élite Aumontoise. Ils avaient voulu un combat à distance : ils l'auraient.

Enfin, juste histoire de prendre des nouvelles de ses lanciers, plus au sud, il constata effectivement que les hommes des clans avaient maintenant pleinement quitter le village, et se regroupait sur la berge Est. Il chargea un messager de leur ordonner de conserver leurs positions. Qu'ils se reposent, il aurait besoin d'eux plus tard.
Carte et récap des ordres

Carte

Malus pour le comte de Darmont : ses troupes seront plus vite fatiguées.

Vue que la mission des Gardes ducaux était de couvrir les vougiers d'un flanquement, leur tir est dévié de ce qui était prévu. Ils ne frapperont pas la cavalerie, mais l'unité de vougiers 5.

Succès du discours : +2D12 Moral pour toutes les unités d'Aumont.

PERTES SAUVAGEONNES :
Levées Paysannes, Clan Ri Ered (1) :
Effectifs : 253/400
Moral : 147/400

Levées Paysannes, Clan Caorvan (2) :
Effectifs : 226/400
Moral : 258/400

Levées Paysannes (4) : Touchés !
Effectifs : 350/400
Moral : 325/400

Levées Paysannes (5) : Coup critique !
Effectifs : 378/400
Moral : 367/400

Leutes à cheval (6) :
Effectifs : 82/120
Moral : 99/150

PERTES AUMONTOISES :
Francs archers Aumontois (1) :
Effectifs : 86/120
Moral : 146/180

Sergents d'arme Aumontois (2) :
Effectifs : 114/160
Moral : 148/200

Compagnie Ducale : Touché !
Effectifs : 36/48
Moral : 149/150

Sergents d'arme Aumontois (2) : Raté ! Raté ! Raté (FLANQUE) !
Effectifs : 121/160
Moral : 157/200
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Duché d'Aumont le Ven 10 Fév - 19:04

Affrontement final ?


A présent elle n'avait plus le choix. Les troupes Aumontoises et Darmontaises se faisaient face en un corps à corps terrible à une centaine de mètres devant lui. Le comte avait battu en retraite, et était maintenant hors de portée, sa cavalerie tenait une position en hauteur trop difficile à attaquer ... Il n'y avait pas le choix. Il fallait combattre ces hordes de paysans et triompher. Liana se tourna vers ses compagnons, et c'est à ce moment qu'une volée de flèche leur tomba dessus. Les succès répétés sans rencontré la moindre résistance de sa garde personnelle lui avait fait oublié qu'elle se trouvait au milieu d'une bataille, et elle dû observer avec horreur ses meilleurs soldats, ses compagnons, ses proches et ses amis choir sur le sol, perforés de multiples traits. C'est dans ce genre de moment qu'elle regrettait de ne pas avoir de bouclier. Elle se trouva un tronc d'arbre et s’abrita derrière en observant ses compagnons qui tombaient autour d'elle. Un sentiment d'impuissance s'empara alors de son coeur alors que devant elle, l'un des fils du seigneur de Prédelys rampait pitoyablement sur le sol, une flèche en travers du gosier. Les larmes lui montèrent aux joues mais elle leur interdit de couler. Ses yeux la brûlaient, mais elle tremblait d'une rage sourde et aveugle. Elle serra plus fermement le poing sur le manche de son épée, à s'en faire mal, monta la lame jusque devant son front et murmura une prière pour elle-même. Puis lorsque la grèle de flèche cessa, elle jaillit hors de sa cachette, sans attendre de savoir si ses compagnons la suivait et hurla :

[Liana] A moi soldats ! Sus pour l'Honneur ! Sus pour la Gloire ! Sus pour la mort !

Et autour d'elle, elle entendit le son de dizaines de gorges qui reprenaient en coeur : "Sus ! Sus pour la mort !" La butte aux cerfs retentit d'une grande clameur, le sous-bois lui répondit, et une nouvelle marée blanche et rouge se rua contre la marée bleu er noire de la maison de Darmont. Liana avait quitté la formation des compagnons. Elle dépassa même ses propres lignes par la droite, criant au passage à ses dizainiers d'orienter le combat sur l'aile droite de l'ennemi, longea en trombe les formations de paysans qui assaillaient ses hommes, et entendit derrière elle Thomas qui hurlait aux compagnons de flanquer l'ennemi. Elle-même fit un grand tour derrière eux, et déboula sur les arrières de leur formation, l'épée levée au dessus de l'épaule. Elle put alors voir que tout s'était déroulée comme elle l'entendait. Ses troupes chargeaient, et les levées paysannes de droite de la ligne ennemie souffraient le martyr sous les vouges et les épées des Aumontois. Ses archers s'étaient positionnés dans le sous-bois, et lançaient une grêle de flèche sur les leutes ennemis.

Et elle même qui chargeait, un sourire carnassier figer sur le visage.

Elle poussa un hurlement sanguinaire en arrivant sur les arrières des paysans ennemis, qui, au départ, ne firent même pas attention à elle. Son épée vola dans le ventre d'un premier homme, soulevant une gerbe de sang alors que le fer pénétrait les chairs, défonçait son estomac et répandait ses intestins sur le sol. L'épée repartit en sens inverse, et, comme animée d'une volonté propre, fila vers la nuque d'un autre homme, dont elle sectionna brutalement la colonne vertébrale avec un crac sonore. Mais son ballet mortel n'était pas terminé. Trois hommes, inquiets d'avoir vu leurs compagnons tombés au combat, s'étaient retournés vers elle. Elle dévia la première attaque, glissa sous la seconde tandis que la troisième passait loin au dessus de sa tête. Son épée s'enfonça jusqu'à la garde dans l'estomac du soldat en face d'elle. Celui qui tentait de l'attaquer par derrière à cet instant reçu un coup de pied au visage qui le fit reculer d'un bon pas. Prestement, Liana arracha sa lame du ventre de son adversaire, et décrivit un large mouvement circulaire, tout en pivotant sur elle-même. Une arabesque de sang suivait le sillage de la lame. Elle fila juste au dessous des protèges joues du casque, taillant trachée, artère carotide et chairs. Une large entaille s'était ouverte dans le cou du paysan, qui lâcha sa vouge et s'effondra en se noyant dans ses propres fluides. Liana resaisit sa lame à deux mains, et retrouva un appui stable. Elle était à présent cernée d'ennemis, mais s'ils valaient la même chose que les quatre précédent, elle savait qu'armée de sa rage de vaincre et de vivre, elle n'en ferrait qu'une bouchée.
Carte et récap des ordres

Carte

L'unité de vougiers 4 lance deux attaque contre la levée paysannes 4, les compagnons flanquent la levée paysannes 4, Liana prend à revers la levée paysanne 4. Les Vougiers 2 chargent la levée paysanne 3. Les archers 1 tirent sur les archers 5.
avatar
Duché d'Aumont

Messages : 81
Date d'inscription : 19/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Héphaistos le Ven 10 Fév - 19:37

Charge héroïque


[Rolland] ENFIN ON NE JOUE PLUS ! hurla Rolland en voyant toute l'armée d'Aumont charger bannière au vent, contre ses troupes de vougiers. Lui même leva alors sa lance haut dans le ciel, éperonna son cheval, et s'élança aussi vite qu'il le pouvait à travers la pente. Hélas, les nombreux troncs et buissons de ce sous-bois dense et épais, gênait la charge de sa cavalerie. Ainsi, il ne pouvait pas se permettre de prendre l'ennemi à revers, et devrait se contenter de foncer droit contre les troupes d'Aumont, au petit trot. Mais s'il ne pouvait flanquer son ennemi, le Comte Rolland de Darmont restait confiant dans son écrasante supériorité numérique. Et puis, il avait une chose que Liana n'avait pas : des réserves.
Carte et récap des ordres

Carte

Malus pour le comte de Darmont : ses troupes seront plus vite fatiguées.

PERTES SAUVAGEONNES :
Levées Paysannes, Clan Ri Ered (1) :
Effectifs : 253/400
Moral : 147/400

Levées Paysannes, Clan Caorvan (2) :
Effectifs : 226/400
Moral : 258/400

Levées Paysannes (4) : Coup critique ! Touchés ! Raté ! Touchés ! Raté !
Effectifs : 291/400
Moral : 150/400

Levées Paysannes (3) : Raté !
Effectifs : 371/400
Moral : 356/400

Leutes archers (5) : Touchés !
Effectifs : 115/120
Moral : 142/150

Leutes à cheval (6) :
Effectifs : 82/120
Moral : 99/150

PERTES AUMONTOISES :
Francs archers Aumontois (1) :
Effectifs : 86/120
Moral : 146/180

Sergents d'arme Aumontois (2) : Raté ! Raté ! Raté !Echec critique !
Effectifs : 50/160
Moral : 53/200
Moral à 30% -> Test de moral : Réussite. L'unité reste au combat jusqu'à ce que son moral chute à 20%.

Compagnie Ducale :
Effectifs : 36/48
Moral : 149/150

Sergents d'arme Aumontois (4) : Touchés ! Raté ! Raté !
Effectifs : 84/160
Moral : 100/200


HJ : LOL ! Liana qui fait un coup critique en prenant l'ennemi à revers. Ca fait suuuuuuper mal. 28 Morts, 126 dégâts de moral. Je la garde dans le guiness book celle là. Qui ferra mieux ?
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Duché d'Aumont le Ven 10 Fév - 20:26

Charge héroïque


Liana sentait l'ivresse de la bataille couler dans ses veines. Elle était méconnaissable. Le visage déformé par la fureur, elle bondissait, tranchait, taillait, jetait à terre tout ceux de ses ennemis qui cherchaient à l'affronter. Le sang qui coulait sur son visage, son corps, et son armure, n'était pas le sien. Mais il avait fait disparaître toutes les autres couleurs. Elle était rouge désormais. Et elle voyait rouge. Elle tua tellement d'hommes ce jour là que l'Histoire devait se souvenir d'elle comme du Démon Rouge d'Elsinthal. Debout au milieu du champs de bataille, respirant bruyamment sous l'effet de l'effort, il y avait autour d'elle les cadavres de ceux qu'elle venait d'éliminer, découpés, déchirés, mutilés ... Les paysans autour d'elle l'observaient avec un air d'incrédulité figé sur leur visage. Les vouges mollement braquées dans sa direction, et la distance qui les séparaient d'elle (au moins deux bons mètres), en disait long sur leur peur. Les cinq derniers hommes qui l'avaient affronté gisait dans leur sang à ses pieds. Elle appuya sa lame sur la gorge de l'un de ceux qui respiraient encore, et d'un coup sec et brutal, la sectionna avec force. Puis elle releva la tête vers la foule qui l'entourait, et l'épée le long du corps, leur jeta un regard hautain.

[Liana] Qui veut être le suivant ?

Un silence glacial lui répondit. Imperceptiblement, les paysans reculèrent. Liana avança simplement au milieu de la troupe.

[Liana] Personne ? Elle fit un léger moulinet de son bras, et brandit son épée à côté de son visage. Tant mieux. J'aime quand c'est à moi de choisir.

Et elle chargea ...

Autour, les troupes d'Aumont changèrent légèrement leur ordre de bataille. Ainsi, les vougiers qui tenaient la ligne la plus Est se déportèrent pour affronter la cavalerie tandis que la seconde section s'établissait entre les deux formations ennemie et focalisait ses assauts sur l'aile gauche afin de soulager leurs condisciples. Les compagnons enfin, abandonnèrent leurs tactiques de flanquement pour venir couvrir le flanc des sergents d'armes. Thomas de Touare, qui avait pris le commandement pendant que Liana s'amusait avec la populace, craignait en effet de voir son flanc gauche se débander, et il ne voulait en aucun cas abandonner la cohérence de sa formation.
Carte et récap des ordres

Carte
avatar
Duché d'Aumont

Messages : 81
Date d'inscription : 19/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Héphaistos le Ven 10 Fév - 20:54

Endgame


Non. En effet, on ne jouait plus pensa Rolland de Darmont en observant son flanc gauche. La peste couronnée, toute seule, venait de tuer une trentaine de ses paysans, et ne semblait pas vouloir s'arrêter là. Qui était cette fille pour faire couler autant de sang dès sa première bataille ? Elle n'était pas humaine ! Ce n'était pas possible ! Se pourrait-il que les légendes à son sujet ai dit vrai ? Que les on-dit et les fadaises colportés par les badauds soient vrais ? Se pourrait-il que parmi les humains, il y en ai encore une qui soit Dieutouchée ? Rolland ne pouvait y croire. Si les Aumontois avaient dans leur rang une guerrière de cette envergure, alors la guerre était perdue. Ce n'était qu'un coup de chance. Ca ne pouvait être qu'un coup de chance. Ce n'était pas possible autrement.
[Rolland] TUEZ LA GAMINE ! Hurla-t-il par dessus le tumulte de la bataille. TUEZ-LA ET RAMENEZ MOI SA TÊTE ! CENT PIECES D'OR A CELUI QUI ME RAMÈNERA SA TÊTE !
Et à cette annonce, parmi les rangs du comte, une véritable foule se rua en direction de la jeune duchesse d'Aumont. Plus rien d'autre à présent n'avait d'importance aux yeux du baron que la tête de Liana Brisbach Hersbourg d'Aumont ...
Carte et récap des ordres

Carte

PERTES SAUVAGEONNES :
Levées Paysannes, Clan Ri Ered (1) :
Effectifs : 253/400
Moral : 147/400

Levées Paysannes, Clan Caorvan (2) :
Effectifs : 226/400
Moral : 258/400

Levées Paysannes (4) : Touché ! Touché !
Effectifs : 277/400
Moral : 54/400
Moral inférieur à 15% : Test de moral : Échec. L'unité bat en retraite !

Levées Paysannes (3) : Touché ! Touché !
Effectifs : 356/400
Moral : 332/400

Leutes archers (5) : Raté ! Touché !
Effectifs : 102/120
Moral : 123/150

Leutes à cheval (6) : Touché ! Raté !
Effectifs : 76/120
Moral : 91/150

PERTES AUMONTOISES :
Francs archers Aumontois (1) :
Effectifs : 86/120
Moral : 146/180

Sergents d'arme Aumontois (2) : Raté !
Effectifs : 46/160
Moral : 49/200

Compagnie Ducale :
Effectifs : 36/48
Moral : 149/150

Sergents d'arme Aumontois (4) : Touché !
Effectifs : 82/160
Moral : 98/200

Liana : Coup critique ! Raté !
PV : 3/5
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Duché d'Aumont le Ven 10 Fév - 21:50

Charge héroïque


Il y avait quelque chose d'extraordinaire à triompher d'adversaires aussi nombreux, seule au milieu de la mêlée. Mais c'était encore plus extraordinaire de les voir détaler comme des lapins. Liana exultait. Son épée tournoyait à son couteau, toujours animée de sa volonté propre, filant entre les hommes et faisant voler le sang de ses ennemis. Elle laissait derrière elle une traînée de sang et de cadavres, taillant sa route à travers les chairs avec la force du lion, la vigueur de l'ours, la grâce de la gazelle et la majesté de l'aigle. Et devant elle, les hommes se débandaient. Même l'appel du Comte de Darmont a lui "ramener sa tête" ne suffisait plus à motiver les soldats ennemis à l'affronter. Liana l'Invincible, Liana l'Implacable, Liana l'Inéluctable.

Et elle devînt téméraire.

Lorsque les archers de Darmont chargèrent, l'épée au clair, elle abandonna les paysans qui l'avait affronté jusqu'alors pour marcher vers eux d'un pas assuré et calme. Lorsque le contact se fit, son épée trâça la forme d'un papillon dans les airs, deviant trois attaques successives avec une grâce surnaturelle, puis elle s'enfonça dans la nuque d'un soldat qui la dépassait. Liana tourna sur elle-même, et l'épée trancha en deux la cotte d'arme d'un archer qui tentait de profiter d'une ouverture dans sa garde. Puis pivotant de trois quart, elle esquiva l'attaque d'un guisarmier comme un toréador esquive un taureau. L'épée trancha verticalement dans la nuque du soldat et Liana vit bien trop tard la lame courte du guerrier qui le suivait. Elle s'esquiva d'un pas, mais le couteau lui entailla profondément la jambe, et elle se sentit défaillir. Heureusement, c'est cet instant que choisirent Thomas et les compagnons pour enfoncer les lignes des archers, et tailler comme dans du beurre jusqu'à elle. En un instant, elle fut environnée de visage amicaux qui firent écran autour d'elle.

[Thomas] Dame Liana ! Vous êtes blessée ? Est-ce que ça va ?

Liana retira la main qu'elle tenait plaquée contre sa jambe. La lame avait coupé dur. Il lui était difficile de tenir debout. Elle grimaça en se redressant mais adressa finalement au chevalier un sourire rassurant.

[Liana] Je devrais m'en sortir. Ou en est la bataille ?
[Thomas] Nous avons pris l'ascendant. Le moral ennemi chute. Si nos hommes tiennent bon, nous devrions pouvoir capturer Darmont ... Ou le tuer, et mettre fin à la bataille.
[Liana] Si ... Répondit simplement Liana dubitative.

En effet, ils gagnaient à présent. Mais à quel prix ? La plupart des compagnies Aumontoises étaient décimées. Les hommes souffraient le martyr, et bon nombre d'entre eux étaient blessés, leurs armes ébréchées, et leurs armures cabossées. Liana se remit difficilement sur pied, se tenant à l'épaule de Thomas alors qu'autour d'elle, ses soldat élargissaient l'espace protégé qu'ils avaient put aménager.

[Liana] Aller ser Thomas. Nous avons une bataille à remporter, dit-elle simplement en grinçant des dents, mais en se redressant, l'épée au poing.
Carte et récap des ordres

Carte

Poursuite avec la même strat. Toutes les unités (sauf les compagnons du coup), attaquent deux fois.
avatar
Duché d'Aumont

Messages : 81
Date d'inscription : 19/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Héphaistos le Ven 10 Fév - 22:06

[quote="Héphaistos"]
Victoire !


Rolland sentait doucement la bataille lui échapper. Il était confronté à deux compagnies de Vougiers ennemis, et autour de lui, ses cavaliers chutaient comme des mouches. Prêt de la rivière, une compagnie de paysans entière s'était débandée. Quand aux hommes des clans au sud, ils étaient déjà bien trop entamés pour les envoyer mourir contre les lignes Aumontoises : ils le lâcheraient à la première occasion. Le Comte savait que la bataille ne tenait maintenant qu'à un fil : les troupes d'Aumont étaient elles aussi fatiguées par les combats, et de moins en moins nombreuses. Mais ses propres troupes commençaient à chanceler et les pertes étaient lourdes. Il avait le choix : il pouvait tenter de remporter une victoire ici. Une victoire à la Phyrrus certes, mais une victoire tout de même. Et surtout, une victoire qui lui donnait la guerre. Il avait une chance sur deux d'y parvenir, et il avait encore des réserves dans le cas ou les choses devaient mal tourner. Mais il pouvait aussi se replier, tirer leçon de ses échecs, et confronter à nouveau la Duchesse au printemps prochain, fort de bien plus d'hommes. Et cette fois là, il aurait la victoire.

C'est ce qu'il choisit. La défaite n'étant pas une option envisageable, autant concéder un match nul à l'ennemi ici, et l'écraser demain. Ne disait-on pas que celui qui fuit combattra un autre jour ?

Le Cor sonna trois fois, et ses hommes abandonnèrent immédiatement leurs lignes sans demander leur reste.
Conséquences de la bataille


Les Aumontois ont droit à une dernière attaque d'opportunité gratuite du fait de la retraite.

Issue : Match nul

PERTES SAUVAGEONNES :
Levées Paysannes, Clan Ri Ered (1) :
Effectifs : 253/400
Moral : 147/400

Levées Paysannes, Clan Caorvan (2) :
Effectifs : 226/400
Moral : 258/400

Levées Paysannes (4) :
Effectifs : 277/400
Moral : 54/400
Moral inférieur à 15% : Test de moral : Échec. L'unité bat en retraite !

Levées Paysannes (3) :
Effectifs : 356/400
Moral : 332/400

Leutes archers (5) : Coup critique ! Touché !
Effectifs : 93/120
Moral : 94/150

Leutes à cheval (6) : Raté ! Raté ! Touché !
Effectifs : 61/120
Moral : 69/150

PERTES AUMONTOISES :
Francs archers Aumontois (1) :
Effectifs : 86/120
Moral : 146/180

Sergents d'arme Aumontois (2) :
Effectifs : 46/160
Moral : 49/200

Compagnie Ducale :
Effectifs : 36/48
Moral : 149/150

Sergents d'arme Aumontois (4) :
Effectifs : 82/160
Moral : 98/200

Liana :
PV : 3/5
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Héphaistos le Ven 10 Fév - 22:20

Expérience gagnée

XP MARTIAL : 6 / XP DIPLOMATIQUE : 5 / XP LIBRE : 5
avatar
Héphaistos
Admin

Messages : 1173
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 27
Localisation : Standing here

Voir le profil de l'utilisateur http://ad1500.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bataille d'Elsinthal (Eté 1E100)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum